Version HTML ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Masquer l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Répondre à : Le beau et la bête. 
De : Maedhros  Ecrire à <a class=sign href=\'../faeriens/?ID=196\'>Maedhros</a>
Date : Vendredi 1 fevrier 2008 à 14:14:03
Un clair obscur dans une campagne bucolique. Un drame se noue lentement, au rythme lent de cette vie rurale, pour retentir comme un coup de tonnerre. Avec des mots de tous les jours, où la technique se fait discrète (mais pourtant bien présente), tu dépeins la puissance du rapport affectif qui lie (qui unit ?) une chienne à son maître. Un lien affectif qui va remettre en question l’ordre des choses et qui les contraindra à fuir.

Sur la forme, la narration fait alterner les scènes dans un ordre non chronologique, mélangeant subtilement les passés plus ou moins proches et le présent. Je ne suis pas familier de la perception qu’ont les animaux du temps mais j’imagine que cela pourrait être ainsi qu’un chien se représente ce concept. Je me demande si ton premier paragraphe, celui qui marque la détermination de Moune, n’aurait pas été mieux placé s’il avait été inséré après celui qui commence par Germain... Peut-être... Du coup, tu aurais décrit une boucle parfaite puisque les deux moments présents auraient encadré les flash-back de la chienne. Mais bon, ce n’est qu’un avis. Tyson, Belle, Germain...ce sont les seuls noms que connaît la chienne, comme pour mieux démarquer son monde. Le reste, les autres, c’est indéfini, bien vu. J’ai trouvé aussi que le récit s’articulait en paragraphes cohérents qui permettent au récit d’avoir une respiration intéressante. Le style est toujours très bon, la narration à la 1ère personne du « chiengulier » sonne très juste, avec une concision qui illustre bien la différence de perception de l’animal. Finalement, je dis que c’est une chienne mais ton récit hésite... au début, je voyais plutôt un chien, dans son comportement, dans sa capacité à se battre... puis les accords têtus m’ont obligé à revoir cette première idée....

Sur le fond, l’histoire est belle et cruelle car domestique. J’imagine très bien que les vrais paysans ont un rapport à l’animal sans doute très différent de celui des citadins qui l’affublent d’un affect redoutable et d’une dose d’anthropomorphisme non négligeable. Il y a dans ce dévouement quasi viscéral de la bête pour son maître, cette foi qui donne le titre au récit, une dimension étrange et inquiétante. En effet, au bout du bout, Germain choisira de s’enfuir... pour ne pas faire face à ses responsabilités. Par deux fois, il aura détourné le fusil. Sa passivité ne souligne-t-elle pas qu’il aurait eu des pulsions de parricide non avouées et que sa chienne aurait été l’instrument de sa vengeance, une arme par destination? Il lui faudrait consulter un bon psychanalyste non ?

En définitive, un vrai récit qui s’inscrit dans une veine tragique, au sens grec du terme : le destin et la fatalité. A titre perso, j’aurais flingué miséricordieusement la bête... je ne vois pas bien l’issue de leur cavale! Mais bon, je ne suis pas très représentatif !

M

Ce message a été lu 2562 fois

 Répondre

Titre
Auteur
Email
Page Web
Signature
Couleur:  
Mise en forme fine du texte :

Autres options :

 
 
Message
Icônes
 Défaut 
 Question 
 Remarque 
 Avertissement 
 Réaction 
 Idée 
 Plus 
 Nouvelles 
 Ok 
 Triste 
 Colère 
 Accord 
 Désaccord 
 Amour 
 Brisé 
 Fleur 
   Me prévenir par mail en cas de reponse a ce message

    
Liste des Smileys


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 40 ms - 336 connectés dont 4 robots
2000-2018 © Cercledefaeries