Version Flash ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Masquer l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Répondre à : WA - Participation exercice n°34 
De : Maedhros  Ecrire à <a class=sign href=\'../faeriens/?ID=196\'>Maedhros</a>
Date : Samedi 22 mars 2008 à 11:47:18
Dérapage


Pour écouter la bande-son en même temps : cliquez ici.

Au bord de la nuit, un long ruban noir devant
Au bord de la nuit, le siège est vide à côté,
Au bord de la nuit, je ressens une forme de détachement.

Pourquoi rouler aussi vite? Entre les grands arbres noirs
Pourquoi rouler aussi vite? La lumière naît et s’égare
Pourquoi rouler aussi vite? Epinglant les nappes de brouillard.

Au bord de la route, il y a des silhouettes immobiles
Au bord de la route, aux couleurs fantastiques
Au bord de la route, elles me saluent sans un bruit.

Silence sur cette nuit, les dormeurs s’agitent inquiets
Silence sur cette nuit, quand je traverse leurs rêves
Silence sur cette nuit, drapé dans l’éclat roux de la lune

L’éternité est si proche, elle n’est pas avec moi
L’éternité est si proche, alors mon regard glisse
L’éternité est si proche, sur le compteur de vitesse

Crissements de pneus, sur la chaussée détrempée
Crissements de pneus, je suis comme à côté de moi
Crissements de pneus, me contemplant trouer le néant

Obscurité calfeutrée, au creux d'une douleur nouvelle
Obscurité calfeutrée, il y a des sirènes dans le lointain
Obscurité calfeutrée, sous le ciel qui berce mon chagrin

Clameur stridente, claquements de portières tout près
Clameur stridente, formes agenouillées au-dessus
Clameur stridente, dans les éclairs bleus zébrant l’obscurité

Au bord de la nuit, les bruits s’estompent peu à peu
Au bord de la nuit, dans le dos de l’homme en blanc
Au bord de la nuit, je peux voir les lumières de la ville.

Pourquoi rouler aussi vite? Les murs aveugles défilent
Pourquoi rouler aussi vite? Et danse le flacon rouge suspendu
Pourquoi rouler aussi vite? L’air est si frais dans le plastique.

Au bord de la route, il y a des visages surpris
Au bord de la route, malgré les sirènes à l’agonie
Au bord de la route, j’entends l’appel d’une grande cloche

Silence sur cette nuit, les dormeurs sont enfin apaisés
Silence sur cette nuit, faites donc taire ces chiens
Silence sur cette nuit, non ce n’est pas moi allongé là!

L’éternité est si proche, je sens à mes côtés une ombre amie
L’éternité est si proche, fermant doucement mes paupières
L’éternité est si proche, m’invitant à la suivre loin d’ici.

Chuchotements, de longs couloirs clairs
Chuchotements, des visages soucieux ou emplis de pitié
Chuchotements, un bourdonnement affairé et lointain

L’éternité est si proche, la douleur reflue comme la vague sur la plage
L’éternité est si proche, l’ombre amie est juste là
L’éternité est si proche, parlant tout bas à mon âme.

Lumière aveuglante, ballet silencieux de silhouettes en vert.
Lumière aveuglante, visages bâillonnés et instruments de métal
Lumière aveuglante, accrochant des éclairs argentés

L’éternité est là, c’est une ronde sans fin
L’éternité est là, où m’invite l’ombre amie
L’éternité est là, rien qu' un coeur immobile au bout d'une ligne plate.

M
diable:

Ce message a été lu 2749 fois

 Répondre

Titre
Auteur
Email
Page Web
Signature
Couleur:  
Mise en forme fine du texte :

Autres options :

 
 
Message
Icônes
 Défaut 
 Question 
 Remarque 
 Avertissement 
 Réaction 
 Idée 
 Plus 
 Nouvelles 
 Ok 
 Triste 
 Colère 
 Accord 
 Désaccord 
 Amour 
 Brisé 
 Fleur 
   Me prévenir par mail en cas de reponse a ce message

    
Liste des Smileys


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 41 ms - 672 connectés dont 2 robots
2000-2018 © Cercledefaeries