Version Flash ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Masquer l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Répondre à : Commentaire Onirian, exercice n° 18, texte n°2 
De : Narwa Roquen  Ecrire à <a class=sign href=\'../faeriens/?ID=25\'>Narwa Roquen</a>
Date : Lundi 8 juin 2009 à 23:23:30
Cette fois le texte nous fait froid dans le dos, et tu arrives très bien à nous communiquer le malaise que ressent ton héros. La description des habitudes du paranoïaque, qui en plus est obsessionnel et phobique ( dans le genre de Monk, mais en plus méchant), est vraiment excellente, à croire que tu en as rencontré plusieurs! Tu entremêles savamment l'épisode présent et la continuation de l'histoire propre du héros, ce qui renforce l'intérêt du lecteur.
Le réveil du futur marqué, à la fin, introduit une note dynamique du plus bel effet.
C'est bien pensé, bien écrit, plus fort que le texte précédent mais l'autre avait son charme aussi... Quel talent!

Détails de style:
- en posant ma main sur le bois: j'aurais mis un "et" devant
- encore 2 "impression" à 5 lignes d'écart
- de suite: on dit: tout de suite
-il n'avait la capacité: manque le "pas"
- paroles inconstantes: inconsistantes? inconséquentes?
- qu'il ait prémédité: on prémédite une action; là ça serait plutôt: deviné, pressenti
- les murs étaient désormais recouverts: pourquoi désormais? c'est un adverbe de temps, qui signifie " à partir de maintenant"
-je ne percevais aucun pouvoir: à mettre entre parenthèses, ou entre tirets, encore que là, les parenthèses sont mieux
- un peu plus loin, une jeune fille...: je crois qu'avant ça, un point-virgule serait le bienvenu. Chic, un point-virgule!


L'orthographe, en tir groupé
- les verbes: la première pièce que je croisai, je me résolus, je posai directement la main, paroles qui évoquaient, il ne la laisserait pas, j'eus du mal à identifier, je tentai d'infiltrer, l'homme endormi, je pourrais lui apporter la paix, je m'apprêtais à faire un pas, je ne pus réprimer, j'abominais, parcourut son corps

- les s : quatre-vingts, véritable souci, fils... prêts à se briser, porc, exhortait ces créatures, ce qui s'était passé

- et encore: en train de


J'ai l'impression que cette histoire t'inspire... En tout cas c'est de l'excellent travail!
Narwa Roquen,et de deux, ça procède!

Ce message a été lu 1619 fois

 Répondre

Titre
Auteur
Email
Page Web
Signature
Couleur:  
Mise en forme fine du texte :

Autres options :

 
 
Message
Icônes
 Défaut 
 Question 
 Remarque 
 Avertissement 
 Réaction 
 Idée 
 Plus 
 Nouvelles 
 Ok 
 Triste 
 Colère 
 Accord 
 Désaccord 
 Amour 
 Brisé 
 Fleur 
   Me prévenir par mail en cas de reponse a ce message

    
Liste des Smileys


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 46 ms - 386 connectés dont 2 robots
2000-2017 © Cercledefaeries