Version HTML ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Masquer l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Répondre à : Exercice 57 : Indy’s => Commentaire 
De : Estellanara  Ecrire à <a class=sign href=\'../faeriens/?ID=69\'>Estellanara</a>
Page web : http://estellanara.deviantart.com/
Date : Lundi 14 septembre 2009 à 17:40:44
J’aime bien ce texte court, qui dégage un style certain, malgré pas mal de petites maladresses et fautes d’orthographes. L’idée de base est agréablement sado-masochiste et la dernière scène est assez poétique. Tu veux dire que la douleur était sa reine ? Cela aurait pu être plus claire.
Je te propose quelques améliorations que tu es, bien évidemment, libre d’accepter ou pas : il faudrait un titre. Pour l’orthographe, voici ce que j’ai relevé :
- détermination nourriE
- spectre qui le hanteraiT
- Comment pourraiS-je
- si cela t’esT inconcevable
- A mes cÔtés
- Il ne lA revit plus
- sur une terre qu’il ne pourraIT
- son esprit engourdi
- plus personne en ce monde n’aimeraIT
- répondrai à vos attentes
Du point de vue des formulations, il ne faut pas pêcher par excès de concision.
« s’il m’est déjà impossible de penser à autre que toi » : « à une autre qu’à toi » ou « à autre chose qu’à toi », je pense.
J’ai relevé de curieux emplois de phrases nominales mais bon, c’est un style.
« Le coeur n’est pas constitué pour contenir une telle puissance, comment, lui, avait pu se consumer si lentement et vivre encore, reste un mystère. » : Cette phrase est complexe en l’état. Je la scinderais en deux : « Le coeur n’est pas constitué pour contenir une telle puissance. Et comment, lui, avait pu se consumer si lentement et vivre encore, resterait un mystère. »
« le guerrier en face s’exprimait à la hache » : ça c’est rigolo ! Il s’exprime avec une hache, un peu comme Zogrot l’orc, hihihi !
« des elfes à la grâce angélique, affleuraient » : tu as sans doute voulu dire « affluaient ».
« Le chevalier déposa arme » : les armes.
« Les elfes, petits oiseaux apeurés, s’envolèrent » : je ne sais pas pourquoi, j’aurais mieux vu « les elfes s’envolèrent comme de petits oiseaux apeurés ».
Hormis cela, j’aime bien l’ambiance qui se dégage de ton texte.

Est', c'est reparti.

Ce message a été lu 3921 fois

 Répondre

Titre
Auteur
Email
Page Web
Signature
Couleur:  
Mise en forme fine du texte :

Autres options :

 
 
Message
Icônes
 Défaut 
 Question 
 Remarque 
 Avertissement 
 Réaction 
 Idée 
 Plus 
 Nouvelles 
 Ok 
 Triste 
 Colère 
 Accord 
 Désaccord 
 Amour 
 Brisé 
 Fleur 
   Me prévenir par mail en cas de reponse a ce message

    
Liste des Smileys


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 31 ms - 577 connectés dont 4 robots
2000-2019 © Cercledefaeries