Version HTML ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Masquer l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Commentaire Onirian, exercice n°23 Voir la page du message Afficher le message parent
De : Narwa Roquen  Ecrire à Narwa Roquen
Date : Samedi 20 fevrier 2010 à 21:59:45
Effectivement, la facture est classique, mais le texte est agréable à lire et l’ensemble forme une histoire sympathique. La petite princesse timide innocente et naïve devient progressivement une jeune femme machiavélique, intrépide et déterminée. Le trauma provoqué par la mort des parents peut être le déclencheur pour un changement de comportement, c’est cohérent.
Le texte est très bien écrit, truffé d’expressions originales. « Mes larmes...ondulent ta peau », « j’ai fait de ces peurs mes armes », « danser sur le fil de ma raison », mes gardiens devinrent mes gardes », « la Dame du Passage ». Bien vu, le passage au présent pour l’assassinat du Roi. Bien aussi le SLC entremêlé à la signature, astuce typiquement adolescente – ça me fait penser au « Club des Cinq » !!! - , ça rend ton personnage tout à fait crédible.
Bricoles :
- Parcheminée. : pas de point dans un titre. Et le titre... en rapport avec le Journal ?
- Quelqu’un s’élèverai : s’élèverait
- Terrifiée : 2 fois en 8 lignes
- Le peuple m’a acclamé : ée
- « monstruosité phallique » : ça ne peut pas être la réflexion d’une gamine de 14 ans, ou alors elle a déjà lu tout Freud et elle a un QI de 150... Et même si c’est un ajout de la grand-mère, ça vient un peu, oserai-je dire... comme une couille dans le potage – un cheveu sur la soupe, bien sûr...
- Je les ai maudis : je (faute de frappe), maudits
- Lie d’humanité : lie de l’humanité
- Ils n’adhéraient pas avec : adhérer à
- Un carnage, où vivre : ou
- Tout irais bien : irait
- J’ai fais de ces peurs : fait
- Fut-elle la Princesse : fût ; idem dans la phrase suivante
- Je les ai laissé gérer : je ne sais pas si c’est « laissés » ou « laissé » ; mon dictionnaire dit que laissé s’accorde avec le sujet quand il fait l’action (elle s’est laissée mourir, mais : elle s’est laissé convaincre). Le problème c’est que là, ça peut s’accorder avec le COD... Quelqu’un connaît un prof de français ?
- Ils étaient entrain : en train
- Parfais pantin : parfait
- Usé de trop de guerre : guerres
- Banquet qui avait suivit la cérémonie : suivi
- Evidement : évidemment
- Vingt-et-uns : vingt et un
- Silence choqué qui a suivit : suivi
- Alors je me suis levée... respect : tu alternes passé composé et passé simple, ce n’est pas très heureux. La grand-mère a envie de prendre son temps et de parler au passé composé ; mais c’est une scène d’action : je pense que le passé simple convient mieux.
- celles des traîtres, furent exposées : cette virgule ne sert à rien. Ou alors il en faut une après Karik
- Un endroit prospère, eut : eu
- Je le dit : dis


Je ne sais pas s’il aurait fallu plus de psychologie. C’est vrai que comme ça, ça a l’air un peu trop facile, mais ton texte est court... Une idée, comme ça, j’ajouterais des tentatives de corruption, au début, qui ne marchent pas, et où elle affine sa technique par l’expérience, sans se décourager. Peut-être aussi insister sur son moteur : venger ses parents, et surtout trouver la meilleure solution pour son peuple, parce qu’elle se sent investie d’une mission, etc... Ca me fait penser à la reine Kettricken, dans « L’assassin royal » de Robin Hobb...
Mais globalement c’est un bon texte, rien à dire, clap clap !!
Narwa Roquen, et nous allons vers le printemps!!


  
Ce message a été lu 2941 fois

Smileys dans les messages :
 
Réponses à ce message :
4 laisser faire... il était laid c'est dire... - z653z (Lun 22 fev à 01:07)


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 108 ms - 311 connectés dont 2 robots
2000-2019 © Cercledefaeries