Version HTML ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Masquer l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Escape from the village Voir la page du message Afficher le message parent
De : Maedhros  Ecrire à Maedhros
Date : Samedi 9 octobre 2010 à 19:49:05
Une très longue histoire de Hard SciFi, très structurée, avec le dynamisme qu’offre l’alternance des points de vue : celui de la scientifique qui se rachète une vie par procuration et celui de son collègue qui cherche toujours le bénéfice à court terme.

Les deux personnalités sont campées avec soin. Certes, j’ai trouvé qu’il y avait quelques accents manichéens tant chez elle que chez lui mais ton appropriation du beauf vénal est assez jubilatoire avec quelques phrases pas piquées des hannetons. On voit également que le jargon biologique ne t’est pas étranger avec pleins de termes qui fleurent bon le vécu. .

La lecture de ce texte m’a fait aussi penser au « bon savant » tu sais, ce courant hier populaire dans les histoires de SF. Le bon savant ne se contentait pas de bien ranger ses pipettes sur la paillasse mais voulait à toute force le bonheur d’une société qu’il ne comprend pas. Et sa conception du bonheur, de l’équilibre aboutissait exactement à l’inverse du but recherché.

Tu dépeins Lucienne comme une biologiste cherchant continuellement à percer les secrets de la nature et qui a réussi une technique particulièrement expérimentale. Mais elle a fait une croix sur toutes les sciences humaines qui auraient pu éveiller différemment le jugement des prodigieux jumeaux et leur perception du monde qui les entoure. C’est elle qui choisit ce qu’ils regardent, devenant le filtre de leur conscience. Compte-tenu de leur facteur de développement, effectivement la fin est inéluctable !!

Ton style est comme d’habitude excellent avec une fluidité et une précision toute scientifique. Si j’ai bien compris, les enfants étaient les innocents mais ils ne le seront pas restés très longtemps à mes yeux. Les juges ne sont jamais innocents.

Le titre est joliment tourné, Lamartine n'est pas le dernier des poètes

Au rayon des bricoles :

-... mais nous savons toute deux que ce n'était pas là l'important : j’aurais mis « savions » car la phrase est au passé.


M


  
Ce message a été lu 3967 fois

Smileys dans les messages :
 
Réponses à ce message :
4 The village of the damned ? - Estellanara (Mar 12 oct à 17:18)


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 109 ms - 888 connectés dont 2 robots
2000-2018 © Cercledefaeries