Version HTML ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Masquer l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Commentaire Maedhros, exercice n° 113 Voir la page du message Afficher le message parent
De : Narwa Roquen  Ecrire à Narwa Roquen
Date : Dimanche 9 decembre 2012 à 23:06:01
Comm Maedhros n°113





Quel bel hommage à Tolkien que ce texte d’heroic fantasy, dans la plus pure tradition du genre ! Le Maître eût sans doute été plus sobre, mais ton style soutenu à la limite de l’emphase nous emporte dans un dépaysement total. L’histoire est bien construite, cohérente et forte. Mieux encore, elle a du sens. Celui qui a demandé au Roi de choisir le devoir plutôt que le bonheur a lui-même fait le même choix, quoiqu’il le taise. L’histoire se répète, dans l’ombre ou la lumière, et les Premiers Nés ne sont pas si différents des Hommes. Cette trouvaille des routes créées par les Elfes, pour protéger les hommes des créatures maléfiques, est tout à fait originale. Il ne s’agit pas d’un road movie, mais la route est le héros principal du texte. Bien vu !

Bricoles :
- Nous verrons bien si la patience et la méthode viendront à bout : j’aurais mis la phrase au négatif (ne viendront pas...)
- Le Roi écouta ses paroles : j’aurais dit « ces », même si les deux sont possibles
- Il se rappelait des batailles légendaires : il se rappelait les
- Afin que tous se souvienne du don : souviennent
- Aucun souci de concordance des temps, je suis épatée !



Ton texte regorge d’indications concernant la lumière ; on a l’impression que tu décris les scènes que tu vois dans ta tête, et on pourrait sans peine en faire un film, toutes les précisions y sont. En ce qui concerne les odeurs, tu avais très bien commencé dans le premier paragraphe... et puis on trouve quatre phrases pour tout le reste du récit... Quant aux points virgules... J’ai eu beau chercher et chercher encore...
Mais je ne vais pas bouder mon plaisir pour autant. Le texte est rempli de passages merveilleux, comme celui des fantômes de tentes, celui où les arbres poussent à travers les morts, et toute la dernière partie, avec le chant des routes. Mais pour moi le plus beau, c’est ce paragraphe sur « un moment singulier où le monde oscille entre le passé et le futur ». Ca, c’est non seulement de la faërie, c’est vraiment féérique.


Tu surfes un peu au dessus des consignes... mais ce texte est magnifique !
Narwa Roquen,Lapin Blanc avec des étoiles dans les yeux...


  
Ce message a été lu 2813 fois

Smileys dans les messages :


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 108 ms - 321 connectés dont 3 robots
2000-2019 © Cercledefaeries