Version HTML ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Masquer l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Répondre à : Chapitre 1 (suite) 
De : Telglin  
Date : Vendredi 4 janvier 2002 à 19:36:23
- Il n’y a rien, ou votre vue est plus perçante que la mienne. Votre doigt ne montre rien de particulier.
- Tu es bien jeune encore, et si tu connais peut être les manières des dames il te faut encore apprendre celles d’une reine. Il n’y a rien, dis-tu ? Pourtant l’horizon s’étend tout autour de toi. L’horizon est vaste, et ton esprit doit être à sa mesure. Ne crois pas tout ce qui est marqué dans ces livres : tu ne deviens pas Reine de l’Horizon uniquement parce que ta mère l’était. Tu le deviens surtout à partir du moment où tu as pu atteindre l’horizon, où tu peux le comprendre, l’embrasser tout entier et le faire tien. Tu deviendras alors comme lui : toujours présent sans être pesant, visible mais insaisissable, si frêle et pourtant éternel. Vers toi se tourneront les espoirs, et de toi viendra une espérance. Rejoins l’horizon, et rien alors ne pourra t’empêcher de recouvrir la Frontière.
- Mais ce sont des fables pour enfants ! personne ne peut atteindre l’horizon : à chaque fois que vous avancez vers lui, il recule d’autant.
- Tu apprendras, Lydia. Il le faut. Car si personne ne peut étreindre l’horizon, personne ne peut gouverner la province de ta mère. Ceux de l’Outrefrontière viendront alors mettre en péril le royaume du Grand Roi. »
Lydia s’apprêtait à rétorquer lorsque Bragha toqua de nouveau à la porte avant d’entrer sur l’invitation de la jeune fille.
« - Capitaine, un de vos hommes vient d’arriver : les troupes qui vous poursuivent viennent d’atteindre le petit poste de garde qui verrouille l’accès au couvent.
- Mes soldats n’auront donc même pas eu le temps de se reposer qu’il leur faut à nouveau se préparer à essuyer un assaut, le dernier de tous. Je dispose d’une petite heure pour organiser les défenses. Pendant ce temps dame Bragha, préparez-vous à partir avec la Princesse de l’Aube. N’emportez que le strict nécessaire.
- Oui, capitaine. »
Ils sortirent tous deux de la pièce.

Ce message a été lu 3128 fois

 Répondre

Titre
Auteur
Email
Page Web
Signature
Couleur:  
Mise en forme fine du texte :

Autres options :

 
 
Message
Icônes
 Défaut 
 Question 
 Remarque 
 Avertissement 
 Réaction 
 Idée 
 Plus 
 Nouvelles 
 Ok 
 Triste 
 Colère 
 Accord 
 Désaccord 
 Amour 
 Brisé 
 Fleur 
   Me prévenir par mail en cas de reponse a ce message

    
Liste des Smileys


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 44 ms - 929 connectés dont 3 robots
2000-2018 © Cercledefaeries