Version HTML ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Afficher l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Serial couleurs Voir la page du message Afficher le message parent
De : Maedhros  Ecrire à Maedhros
Date : Lundi 17 avril 2017 à 19:35:01
En fait, dans cette seconde version de l'histoire, tu montres mille et un détails qui racontent la structuration psychologique des deux protagonistes.

D'un côté, l'univers de la thérapeute est décrit minutieusement et c'est comme si elle avait voulu bâtir une espèce de cocon protecteur, tout en couleurs douces et apaisantes et avec des photographies qui ouvrent des petites fenêtres vers des philosophies orientales prônant la sérénité et l'innocence. Tout le contraire des tumultes, j'imagine, qui peuvent sourdre des cabinets des psys.

D'un autre côté, le patient est tout en brisures et en refus et son accoutrement et chacun de ses gestes parlent pour lui, parlent de lui. C'est un être minéral qui mure tout derrière la pierre qui le constitue.

In fine, c'est donc un énorme bloc de pierre, lourd et immobile, auquel va s'atteler la jeune praticienne . Tout ce que j'ai pensé à la fin de la lecture, c'est que cela n'était pas gagné.

Grâce aux détails abondants, tu parviens à montrer plus qu'à raconter quitte à peut-être trop en mettre. L'exercice était ardu et tu ne t'en tires pas mal.

Au rayon des bricoles :

- dans les tons de vert tendre, framboise et gris : dans les tons vert tendre, framboise et gris (plutôt)
- et je propose qu’on se voie initialement : c'est très technique, non?
- (...), et si, et ce que vous souhaitez (...) au quotidien, et ensemble on essaiera... : je n'arrive pas à comprendre le sens de "et si", sauf si elle bredouille vraiment?
- râclement : raclement

M


  
Ce message a été lu 1007 fois

Smileys dans les messages :
 
Réponses à ce message :
Elemmirë  Ecrire à Elemmirë

2017-05-17 10:31:45 

 Comm' de comm' (my baby come, comme dirait Jane!)Détails
Merci pour vos commentaires!
M, en effet elle bredouille, j'ai tenté de montré son malaise et ses hésitations face à l'absence de réactions du bonhomme.
Narwa, évidemment que je me suis mis des bâtons dans les roues et des balles dans le pied! Mais en fervente partisane de ce qui se passe à l'intérieur, et vu que le débat initial tendait à dire que montrer était mieux que raconter, je voulais militer pour le récit : ben voilà, montrer quand ça se passe dedans et que ça parle des âmes, ça marche pas! Mon échec est donc une démonstration réussie :D

Cela dit si quelqu'un veut jouer à reprendre ce texte et tenter d'en faire quelque chose de compréhensible (comment on fait comprendre au lecteur qu'il est phobique social sans lire dans les pensées de la psy?), je veux bien, c'est libre de droits :)

Elemm', pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué? :)

Ce message a été lu 1055 fois


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 107 ms - 157 connectés dont 4 robots
2000-2018 © Cercledefaeries