Version Flash ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Masquer l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Répondre à : Méthodologie 
De : Daneel  Ecrire à <a class=sign href=\'../faeriens/?ID=80\'>Daneel</a>
Date : Vendredi 12 avril 2002 à 19:51:22
Ta réaction n'est pas appropriée à la situation. Je m'étonnais même que cette réaction hyper-prévisible, thalamique, superficielle,, ne soit pas tombée plus tôt.

Ma suggestion t'a rappelé des souvenirs par association d'idées, ce qui relève du fonctionnement normal du cerveau (selon les derniers modèles psycho-logiques). Toutefois, ces souvenirs sont emprunts d'une connotation péjorative car liés de près ou de loin à l'idéal aryen. Tu assimiles apparemment ma suggestion à une idée aryenne.

Pour mettre en évidence des problèmes méthodologique que tu as rencontrés, je vais exposer mon désaccord avec ta réaction en deux points. Premièrement, je vais relever des erreurs dans ton raisonnement, et des influences de tes préjugés sur ta perception. Deuxièmement, je vais exposer comment remettre en cause tes préjugés.



I) Erreurs structurelles et logiques
=====================================

Tu as fait le raisonnement suivant :
- Daneel est pour un ministère de la démographie
- Hitler aurait était pour un ministère de la démographie
- Hitler était un dictateur
donc Daneel est un dictateur.

1) Temps et modes
-----------------
Premièrement, il y a un problème de structure temporelle dans ce raisonnement. Les temps (présent, passé et les modes (indicatif, conditionnel) se mélangent et rendent déjà ton raisonnement inadapté : puisque j'ai une idée qu'Hitler aurait pu avoir (et n'a pas eu), je suis un dictateur à l'instar d'Hitler ? Bancale, n'est-ce pas ?

2) Ensembles
------------
De plus, même en mettant tout au présent de l'indicatif (ce qui est louche car je déforme alors tes propos), les liens d'inclusion que tu peux faire entre {Daneel}, {Hitler}, {dictateur} et {pour un ministère de la démographie} ne permettent pas de conclure que je suis un dictateur.

En résumé, tu as relié (comme l'aurait fait la plupart des gens) ces différents ensembles par des doubles inclusions, aussi appelées identités. Tu as supposé identiques des choses que ne le sont pas : {dictateur} et {pour un ministère de la démographie}. En français, cela donne : "Tous les dictateurs sont pour un ministère de la démographie, tous ceux qui sont pour un ministère de la démographie sont des dictateurs.". Les identités abusives conduisent très souvent à des évaluations erronées.

3) Préjugés et paradigmes
-------------------------
Tes paradigmes ont influencé ta lecture. Quelques mots-clefs t'ont mené à la conclusion que mon propos était nazi (au moins pour les raisons ci-dessus évoquées). Ta perception de mon texte s'est faite à travers ce filtre de préjugé, ce paradigme, cette connaissance que tu possèdes de l'histoire du nazisme. Tu as inconsciemment supprimé ce qui ne collait pas à l'idée que tu avais déjà en tête, pour ne garder que ce qui allait dans le sens de ce que tu savais déjà.

Oh, je ne t'en blâme pas. Même dans la communauté scientifique que j'admire tant, la majorité des chercheurs est incapable de voir une idée nouvelle parce qu'elle ne s'accorde pas avec leur paradigme, c'est à dire leur théorie sur la chose. De nombreux "traiteurs de signaux" ne voient même pas les endroits où la forme d'onde ou le spectre qu'ils traitent présente des fluctuations inattendues. De la même manière, Kodac a raté l'occasion de construire des photocopieurs (le procédé que leur présentait l'inventeur n'était pas de la photographie traditionnelle, et l'inventeur est allé faire fortune chez Xerox). La suisse a perdu le monopole mondial de la montre car ils n'ont pas su admettre que les quartz qui leur étaient proposés feraient de bien meilleures montres (les Japonais ont raflé la mise)...

On ne se rend généralement pas compte à quel point notre savoir, nos connaissances,, influent sur notre perception du monde. En réalité, perception et connaissance ne sont pas séparables, sauf superficiellement et à un niveau verbal seulement. Le cerveau humain décèle plus facilement les similitudes que les différences (mis en évidence par la psycho-logique, et explicable pour des raisons d'évolutions : un tigre est un tigre, on se moque du nombre de ses rayures pour savoir qu'il faut fuir). Nous sommes généralement aveugles à ce qui ne colle pas à notre paradigme, à notre idée préconçue (et qui nous paraît parfaitement claire) du sujet.. Une jolie formule (qui n'est pas un argument, je la donne pour l'esthétique) dit : "Tout le monde savait que c'était impossible. Il est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui a réussi."



Remplacer les inclusions ou implications par des identités ou équivalences, aux dépends de la réalité, fait partie des caractéristiques primitives de notre psycho-logie. Les exemples sont très nombreux (presque à chaque fois que tu utilises le verbe "être", tu ignores les différences entre le sujet et le prédicat) et presque tout le monde le fait. L'effet sur notre sanité psycho-logique est souvent minime, mais peut devenir très gênant dès lors qu'une remise en cause de notre pensée est nécessaire. Ta réaction l'illustre.



II) Remise en cause
===================

1) Réflexe
----------
Je doute sincèrement que tu aies réfléchi longtemps avant de répondre à mon post volontairement provocateur. D'ailleurs, si tu ne crois pas que je l'ai écrit sur un ton polémique, demande à Scytale qui pourra témoigner que je lui ait fait part de ma surprise quand à l'absence de réponse (j'ai prononcé "polémique" en lui en parlant), et ce, avant que tu ne répondes.

Tu as été violemment choquée par ce que tu as lu car cela t'évoquait la démence humaine à l'époque d'Hitler. Cette réaction a été très rapide, tu as agi par réflexe. Les réflexes sont très intéressants quand ta vie est en jeu, ou quand tu dois agir rapidement d'une manière générale. Là, tu étais tranquillement assise devant un ordinateur. Tu avais tout ton temps pour réfléchir.

2) Ce qui aurait dû te pousser à réfléchir
------------------------------------------
Le fait que tu as été choquée au point de me traiter d'Aryen aurait dû servir de système d'alarme t'indiquant que ta réaction est trop thalamique et pas assez corticale. Quand tu es choquée par une idée, c'est que cette idée se heurte à une barrière émotionnelle non verbale. Elle n'a pas eu le temps de passer par ton entendement, elle a directement interagi avec toi aux niveaux non-verbaux de ton esprit-sens. Bref, tu as pensé sans utiliser consciemment ton cortex.. Dès lors, tu devrais suspecter la présence en toi d'une réaction dogmatique et tenter de réfléchir pour résoudre le problème de façon verbale.

Le fait qu'à 23 ans, en ayant eu une éducation correcte, j'ai entendu ou lu de telles réactions sur ce sujet plusieurs dizaines de fois, n'est pas à négliger. Me crois-tu assez inculte pour ignorer les dangers causés par les excès d'une politique de contrôle des naissances ? Si je parle de ce ministère, c'est que je pense qu'il peut avoir une utilité. Si un cinglé a eu une idée qui ressemblait, ce n'est pas le même problème.

3) Comment réfléchir
--------------------
La détection des chocs et leur interprétation en tant que signaux d'alarme,, doit devenir une réaction réflexe.

Penser verbalement tout en étant attentive aux signaux d'alarmes que te donnent tes émotions et tes sentiments (tes pensées silencieuses). Pensée verbale et pensée silencieuse ne doivent pas se contredire. La pensée verbale n'est pas un processus exclusivement cortical, et ton thalamus viendra mettre son grain de sel dans ta résolution du débat. Tes émotions jouerons donc un rôle. Ensuite, quand tu jugeras avoir résolu le problème, tu devras intégrer ta pensée verbale aux niveaux silencieux, c'est à dire faire du résultat de ton raisonnement un nouveau réflexe remplaçant l'ancien.

Ce n'est pas parce que tu es choquée que tu as tort. Il est normal qu'une erreur flagrante paraisse profondément absurde, et le soit effectivement. Toute ma faculté d'entendement, que tu as si gentiment admiré dans certains posts, vient de ce que je remets en cause les préjugés, paradigmes,, que je détecte en moi (et ce depuis 6 ans maintenant).


S'il te plaît Estellanara, reconsidère plus calmement ma proposition.


Daneel, qui ne s'emporte pas

Ce message a été lu 2099 fois

 Répondre

Titre
Auteur
Email
Page Web
Signature
Couleur:  
Mise en forme fine du texte :

Autres options :

 
 
Message
Icônes
 Défaut 
 Question 
 Remarque 
 Avertissement 
 Réaction 
 Idée 
 Plus 
 Nouvelles 
 Ok 
 Triste 
 Colère 
 Accord 
 Désaccord 
 Amour 
 Brisé 
 Fleur 
   Me prévenir par mail en cas de reponse a ce message

    
Liste des Smileys


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 55 ms - 238 connectés dont 2 robots
2000-2019 © Cercledefaeries