Version HTML ?



La Horde du Contrevent


Auteur : Alain Damasio
Editeur : La Volte ( 2004 )

Genre : Héroic fantasy

ISBN : 2-9522217-0-7



Résumé :

Un monde restreint à bande de terre, inlassablement balayé par les vents, doux souvent, furieux parfois, mais toujours présent. Les habitants de ce monde se déclinent en trois groupes. Les Abrités, qui construisent des villes, cultivent, vivent de leur mieux sous les assauts du vent. Les villes devant souvent être reconstruites. Les Fréoles, peuple frivole mais féru de technologie, qui vivent sur de grands vaisseaux de vents, parcourant la terre de l'Extreme-Aval aux villes proches de l'Extreme-Amont. Ils se satisfont des rencontres faites sur la steppe, organisent des fêtes dans les villages et repartent, ivres de nouveauté et de mouvement. Et enfin... les Hordes. Elles partent de l'Extreme-Aval, elles sont le produit de la société dominante, un groupe de personne dont la quête est d'atteindre l'Extreme-Amont, le bout du monde, l'origine du vent, que les vents violents rendent inaccessible même aux Fréoles. Ils parcourent le monde a pied uniquement, cela fait partie de leur code d'honneur. Ils contrent le vent, toute leur vie, avec la certitude d'arriver là où toutes les autres Hordes ont échoués... Ils essayent également de découvrir la septième, huitième et neuvième forme du vent, les seules formes inconnues jusqu'à présent. Cette histoire est celle de la trente-quatrième Horde, groupe uni de vingt-trois membres.

Commentaires :

Cette oeuvre inclassable est un creuset rafraîchissant d'imaginaire. La hargne des personnages, le langage du vent, le vocabulaire nouveau, la quête, tout converge pour nous plonger dans ce monde jusqu'à ce que nous ne soyons plus qu'une feuille ballottée par le récit, caressé par le vent doux du slamino, ou emporté sans possibilité de résister par le furvent. Le récit est narré alternativement par les vingt-trois membres de la Horde, chacun ayant un tempérament et un rôle bien défini. J'ai été tenté, vers le milieu du livre, de m'arrêter là... parce que je savais qu'il se finirait un jour et que je voulais éloigner le plus possible cet inévitable moment, en lire quelques pages à peine chaque jour, me délecter des bons mots de Caracole - le troubadour mystérieux, être dans la peau striée d'éclat de Golgoth - le chef, le traceur, ressentir la noblesse de Pietro - le Prince, vibrer lors des combats d'Erg - le combattant-protecteur de la Horde, être ébloui par les capacités de perception d'Oroshi - l'aéromaitresse, liseuse du vent... et bien d'autre encore. Soyons honnête... ce livre est magnifique, bien que sa fin soit prévisible, mais le chemin parcouru, et les émotions ressenties sont bien réelles... et persistantes. La plupart des oeuvres de la littérature fantastique actuelle empruntent aux oeuvres et aux idées passées, ici... j'ai eu beau chercher... à part un clin d'oeil à un certain personnage petit et verdâtre bien connu nommé Yoda, tout est inédit.

Que le furvent - ou pire, la huitième forme du vent - vous emporte si vous ne lisez point ce livre ;o)

Fiche réalisée par Fladnag


1 Commentaire :

Vladia Ecrire à Vladia 
le 03-11-2007 à 17h52
Un tourbillon, une tempête...
Ce livre magnifique, je l'ai acheté cette année, pour une raison triviale : il était en tête de gondole, avec un joli bandeau rouge... Mais quelle surprise ! Effectivement il ne ressemble à rien de ce que j'ai déjà lu. Il est difficile à classer : Folio l'a mis dans sa collection SF, pourtant... pourtant. Je l'aurais plus facilement rangé au rayon "expériences humaines" si seulement il avait exist...

Voir la suite de ce commentaire



Ajouter un commentaire

Pseudo
Mail
Titre ou commentaire concis
Commentaire détaillé
(Optionnel)



Page générée en 52 ms - 268 connectés dont 3 robots
2000-2017 © Cercledefaeries