Version HTML ?



Le concours du Millénaire


Auteurs : Roger Zelazny et Robert Sheckley
Editeur : Folio ( 2007 )
Editeur original : The Amber Corporation ( 1991 )
Genre : Fantasy
Traducteur : Marie-France Watkins, Philippe Safavi & Agnès Girard
ISBN : 978-2-07-030800



Il s'agit en fait d'une compilation de 3 romans :
-Apportez-moi la tête du Prince Charmant
-A Faust, Faust et demi
-Le démon de la farce

Commentaire :

L'an mil approche et il est temps de connaître qui, de la lumière ou des ténèbres, emportera l'humanité pour les mille ans qui s'ouvriront.
C'est la lutte éternelle du bien et du mal mais bien vite il est évident que l'une ne peut aller bien loin sans l'autre, au point que c'est une lutte courtoise et quasi fraternelle, où les anges et les démons se tutoient en ferraillant pour conquérir l'âme humaine.
Les deux compères s'entendent comme larrons en foire pour narrer par le menu les tribulations d'un démon débrouillard et finalement trop bien attentionné, qui aime une sorcière mais qui ne lui tiendra pas reproche longtemps de lui voir pousser des ailes immaculées.

Si Roger Zelazny brosse avec son brio habituel, les fastes et les ombres des mythologies européennes, tant françaises, italiennes que saxonnes, alors Robert Sheckley apporte son inénarrable sens de la comédie et de l'humour, pour tricoter des rebondissements jouissifs où la gouaille quasi rabelaisienne le dispute au sens aigu de la satire sociale.

Tout au long de presque 1000 pages, eh oui, c'est une oeuvre millénaire à plus d'un titre, qui rassurez-vous se lisent d'un trait tellement l'histoire coule facilement, le lecteur est entraîné dans un tourbillon narratif qui le pousse à tourner la page, encore et encore, pour voir jusqu'où les deux comparses vont le mener.

Les trois romans forment une toile immense où mille et un caractères se croisent, s'aiment, s'affrontent, brûlent en enfer où se vautrent dans la ouate du Paradis où même Dieu ne sait plus vraiment quel rôle il doit jouer. On ripaille, on s'étripe, mais toujours dans la joie et la bonne humeur, au rythme effréné des confrontations entre le bien et le mal, au bout du compte, toujours renvoyés dos à dos.

Vous rencontrerez ainsi Azzie, le démon ambitieux, Ylith, la belle et rousse sorcière, Babriel, l'ange bel et blond, un peu cucul la praline, mais toujours franc comme un écu non rogné, Michel, l'Archange roublard, ou encore les Dieux de l'Olympe, qui veulent s'enfuir des Limbes et rejoindre Hermès, le seul qui ait trouvé grâce dans le nouveau panthéon romain, Rognir, le nain plus vrai que nature, qui creuse encore... Et ce n'est pas tout, vous assisterez à la naissance du Prince Charmant sous le scalpel habile d'Azzie et de son fidèle assistant Frike, qui vont s'occuper aussi, à leur façon, de sa belle au bois dormant, dans un style haut en couleurs qui revigore le conte bien moral longtemps avant les techniques 3D de Shrek et Cie...

Et ce n'est pas tout (bis), vous revisiterez, par la magie des auteurs, des anges et des démons, le mythe de Faust mais là encore détourné magistralement, car Méphistophélès et Faust, les Faust, devrais-je dire, vont vivre ou rencontrer dans leurs destins débridés, la peste à Venise, le doge Enrico Dandolo dévastant Constantinolple, Marco Polo à la cour de Kubilai Khan, Laurent de Médicis le Magnifique, la glamoureuse Hélène de Troie poursuivie par Achille et Ulysse et même Louis XVI et Marie-Antoinette qui ne pourront éviter d'être reconnus à Sainte-Menehould par Jean-Baptiste Drouet..

Et ce n'est pas tout (ter), vous serez émus par la détresse des Olympiens (non pas des joueurs de l'OM mais des Dieux), répudiés dans les limbes, vous serez ébahis par le flamboyant Petro Aretino, le célèbre dramaturge italien, chargé d'écrire la pièce ultime, celle qui donnera la victoire à l'un des camps, vous apprendrez la véritable histoire d'Adam et Eve (pas celle du catéchisme !), et pour finir, vous assisterez à la dernière bataille, celle entre Azzie et le Sans-Nom. De cette lutte, le sort du cosmos sera scellé et alors que tout semble perdu, le bien et les ténèbres, les anges, les démons, les anciens Dieux, et Ananké, la Nécessité, s'uniront pour défendre leur conception d'un monde beaucoup plus humaniste finalement que ce que nous promettent tant de puissants à l'heure actuelle.

Si vous aimez les histoires à tiroirs, où les clés sont plus ou moins secrètes, les détournements de la grande Histoire, les histoires d'anges et de démons, le foisonnement d'intrigues, de personnages, de décors et d'inventions, le choc des mythes et des légendes, ce livre est pour vous. Et tout ça, dans une rigueur narrative toujours maîtrisée, dans une langue riche et souvent poétique, où l'humour est toujours à fleur de peau où à fleur d'âme (chapeau la traduction), alors précipitez vous sur ce gros volume qui tient bien en main et qui vous donnera des heures de contentement béat. Je crois, non je suis certain, que c'est un des meilleurs livres qui m'ait été donné de lire depuis longtemps. Et croyez-moi, les 987 pages sont finies trop vite ! J'aurais adoré accompagner ces personnages encore 1000 autres pages ! Ces lignes m'ont furieusement donné envie de m'y replonger alors j'abrège...

Fiche réalisée par Maedhros


1 Commentaire :

Neimad Ecrire à Neimad 
le 12-03-2008 à 13h12
tout à fait d'accord
j'ai en effet trouvé ce livretrès divertissant

la dérision des personnages confère à l'oeuvre une certaine légèreté très plaisante, tout comme l'enchaînement des situations et des protagonistes.


Ajouter un commentaire

Pseudo
Mail
Titre ou commentaire concis
Commentaire détaillé
(Optionnel)



Page générée en 73 ms - 136 connectés dont 3 robots
2000-2017 © Cercledefaeries