Version Flash ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Afficher l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Commentaire Maedhros, ex n°13 Voir la page du message Afficher le message parent
De : Narwa Roquen  Ecrire à Narwa Roquen
Date : Vendredi 6 avril 2007 à 18:22:40
Plaignez le voyageur imprudent qui s'aventurerait en Maedhrosie sans un minimum de bagage... Que nul n'entre ici s'il n'est cinéphile, anglophone et latiniste!
Nous voici entrainés dans une promenade nocturne du côté de Times Square, dans les années 80, entre Taxi Driver et Midnight Cowboy. Les fantômes de Charlie Chaplin et de Fred Astaire rôdent encore dans ces rues mal famées, où Jodie Foster décrocha son premier rôle...
Sinistre? Non. Noir. Noir comme les cauchemars des rescapés du Vietnam, comme l'avenir de tous ces laissés pour compte, malgré les chansons de Sinatra...
C'est un texte difficile à lire, qui réclame sans cesse mots de passe et noms de code, mais c'est un beau texte. J'aime en particulier le paragraphe sur les années 80. J'attends la suite avec impatience! Clap clap clap...


Juste 2 points techniques:
- "tuberculinique" se rapporte au test tuberculinique, la fameuse "cuti". L'adjectif correspondant à la maladie est "tuberculeux", même si ça sonne moins bien. Ou alors, plus vieillot, "phtisique".
- "la jeune prostituée qui tente de se recomposer son masque": "qui tente de recomposer son masque" suffit. La phrase est belle, par ailleurs.
Narwa Roquen, "Heaven, I'm in heaven...", mais qui donc se souvient encore de toutes ces merveilles?


  
Ce message a été lu 3151 fois

Smileys dans les messages :
 
Réponses à ce message :
Maedhros  Ecrire à Maedhros

2007-04-06 19:30:59 

 Rectifié chef...Détails
Les rectifications ont été dûment apportées ma chère Narwa, j'avais les yeux et l'attention fatigués (j'ai écrit quasiment ce texte d'une traite dans la soirée de mercredi ).


Je voulais essayer d'écrire comme Elemmirë qui m'avait subjugué dans sa peinture littéraire de son prince.

Juste écrire en légères touches émotionnelles et picturales, avec plein de références datées mais évidentes, un patchwork d'atmosphères s'entrechoquant dans le "New-york roaring".

...And my heart beats so that I can hardly speak.
And I seem to find the happiness I seek,
When we're out together dancing cheek to cheek.

M

Ce message a été lu 3225 fois
Elemmirë  Ecrire à Elemmirë

2007-04-06 20:20:41 

 Re - :)Détails
(Hargh, la première partie de mon message s'était effacée à mon insu! C'est dommage, c'était toutes les éloges! Je les recommence donc) :

Je vais faire un aveu: quand je suis un peu trop fatiguée, je garder généralement la lecture des participations de Maedhros pour le lendemain, car elles sont parfois trop "longues" en fin de journée. Eh bien celle-là... Elle n'est pas longue du tout, j'en voudrais même bien encore un peu! Je la trouve sublime. La description est terriblement parlante, l'atmosphère est palpable, c'est un régal. Félicitations!

Au passage, merci pour le compliment... :)

...Oh I love to go out fishing
In a river or a creek
But I don’t enjoy it half as much
As dancing cheek to cheek...

Elemm', on est au moins trois!

Ce message a été lu 2946 fois


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 113 ms - 674 connectés dont 4 robots
2000-2018 © Cercledefaeries