Version HTML ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Afficher l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 D'une explication. Voir la page du message Afficher le message parent
De : Onirian  Ecrire à Onirian
Page web : http://oneira.net
Date : Jeudi 29 janvier 2009 à 16:54:20
N'aie pas peur Estellanara, j'ai eu du mal a saisir la fin aussi et c'est en y réflechissant pour dire dans mon post que je n'avais pas compris que j'ai finalement eu l'illumination ^^

En fait, la derniere phrase est dite par la mère, elle va partir pendant un an (d'ou les pleurs, elle est triste). Et le conte, y fait écho par le biais du grand père qui se sacrifie pour le bien du gamin.
La maman, comme le grand père, se sacrifie "pour le bien de l'enfant". C'est en tout cas ce qui est suggéré, c'est plus ou moins la morale.
Enfin j'espere, sinon j'ai encore moins compris que toi ^_^

--
Onirian, explicationnateur amateur.


  
Ce message a été lu 3389 fois

Smileys dans les messages :
 
Réponses à ce message :
Narwa Roquen  Ecrire à Narwa Roquen

2009-01-29 17:55:02 

 L'inacceptable...Détails
...on s'en défend, tellment qu'on se refuse à le voir... C'est l'enfant qui a un goût d'eau croupie dans la bouche. C'est lui qui ne veut pas voir autre chose que sa mère, dont l'amour le rend encore vivant, lui qui restera toujours son petit garçon, lui qui reviendra dans un an, comme reviennent les fantômes... Oui, je sais, c'est épouvantable. Mais si on l'accepte, c'est tellement bien écrit...
Narwa Roquen, la vérité en face

Ce message a été lu 3506 fois
Maedhros  Ecrire à Maedhros

2009-01-29 19:34:29 

 Oui...Détails
C'est effectivement un petit fantôme qui parle!

D'abord j'ai corrigé l'histoire à la suite de vos observations et j'ai modifié quelques phrases aux tournures perfectibles. Ce fut compliqué de gérer les deux dimensions et pressé par le temps, j'ai laissé passer pas mal d'erreurs! Merci pour vos remarques et conseils. J'en ai tenu compte!

J'avais bien en tête l'idée d'un double récit reposant, comme l'a dit Narwa, sur la force de l'amour pour vaincre la mort.

Dès le départ, il était clair que le petit garçon était un fantôme qu'un lien étrange unissait à sa mère mais j'ai essayé de ne pas trop appuyer sur ce thème.

Le conte proprement dit est plus une légende (mais les contes ont été souvent adossés à des légendes) comme il en existait beaucoup dans les campagnes quand le monde était plus grand que maintenant. A cet égard, le Berry, où se déroule l'action, est une région très fertile (un lien sympa...

Pour le titre, eh bien, je n'ai pas réussi pour l'instant à trouver mieux mais je continue d'y réfléchir. C'est vrai qu'il fait très matérialiste!

Pour les pompes et les tuyaux, j'avais imaginé que ces fées étaient douées pour les sciences, d'où...

Persistante : dans le sens de : durer, continuer... en fait dans le sens de : devenir pérenne et présente.

...poursuivait son récit : je me suis aussi posé la question du choix du temps... un imparfait orphelin dans un texte largement au présent. Mais il m'a semble (peut-être abusivement) que cela obéissait au fait que durant un bref moment, le petit garçon a décroché et son attention s'est dirigée ailleurs... il s'en aperçoit et revient au récit et remarque que sa mère le poursuivait, dans le sens où elle l'avait poursuivi sans l'attendre. Et ayant tenté de le remplacer par un présent, cela m'a paru moins coulé. Capillo-tracté?


M

Ce message a été lu 3718 fois
Onirian  Ecrire à Onirian

2009-01-30 10:38:32 

 Visions.Détails
Gasp, un fantôme qui parle.
Je dois l'avouer, je suis passé à coté. Du coup ca explique l'allusion aux "cendres de l'amour".
J'ai bien pensé que le môme allait mourir, voir qu'il était carement entrain de mourir cette nuit et qu'il se fesait accompagner par sa mère pour ce dernier voyage, mais pas qu'il était déjà mort "avant".
Ca rend l'entremellement de point de vue encore plus tordu ;-))
Je veux dire, on se place dans l'oeil d'un gamin qui grosso modo n'existe plus que dans l'imaginaire de la mère qui refuse la mort de son fils (ou encore c'est un vrai fantôme qui revient parce que sa mere raconte une histoire, mais c'est presque annecdotique comme point de détail finalement).

Cette fois ci, c'est officiel, les consignes ont été jetée au feu et tant pis pour elles, na !

--
Onirian, point de vue.

Ce message a été lu 3175 fois
Estellanara  Ecrire à Estellanara

2009-01-30 14:36:47 

 Evidemment !Détails
Merci Narwa !
Au contraire, l'histoire s'éclaire d'un intéret nouveau avec cette histoire mélancolique. Mais oui, ça se tient ! Chuis pas vive, moi parfois...
L'enfant ne sait pas qu'il est mort alors ?
Ca explique des allusions que j'avais trouvées étranges, comme "Pendant une fraction de seconde, elle semble si loin de moi."
Ca explique pourquoi il ne peut pas la toucher aussi. Et pourqui il s'étonne qu'elle vieillisse.
Et tant qu'elle raconte, le fantôme reste là.
"je plonge dans le néant miséricordieux." prend un autre sens.
L'enfant se sera noyé dans l'étang. Et le conte que raconte la mère propose une autre fin, celle qu'elle aurait voulue. Donner sa propre vie en échange de celle de l'enfant.
Tout simplement génial !!

Est', enthousiasmée.

Ce message a été lu 3303 fois
z653z  Ecrire à z653z

2009-01-30 17:31:19 

 fantôme ?Détails
J'avais plus pensé qu'elle maintenait son esprit (mais aussi son corps) en vie en lui racontant cette histoire tous les ans et que le reste du temps, il dormait dans "une chambre de cristal". Et qu'il pouvait respirer sous l'eau dans son sommeil annuel grâce à un sortilège.

Ce qui me gênait un peu, ce sont les bruits dans la salle d'en bas qui faisait interrompre la fée... certainement un souvenir de l'enfant quand sa vraie mère lui contait une histoire un peu longue.

bref, je croyais avoir tout compris mais finalement non... :)

Ce message a été lu 3569 fois


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 134 ms - 247 connectés dont 3 robots
2000-2019 © Cercledefaeries