Version Flash ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Masquer l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Commentaire Maedhros, exercice n°101 Voir la page du message Afficher le message parent
De : Narwa Roquen  Ecrire à Narwa Roquen
Date : Dimanche 29 janvier 2012 à 21:53:59
Marier la SF et l’Académie Française... N’en rêvez plus, Maedhros l’a fait ! Dans l’atmosphère lourde et glauque d’un monde à l’agonie, un grammairien désabusé oscille entre sa part d’ombre et la lumière éclatante de son intelligence faite à la fois de culture, de roublardise et d’intuition. L’Ancilie, bouclier sacré protégeant le dernier trésor terrien, la littérature française...
La chute est délicieuse, avec son petit côté pub M&M’s... Autant que le titre, qui est en soi une signature. Comment donner envie à notre jeunesse MP3ée de se plonger dans les arcanes de la littérature, de découvrir Apollinaire, Montaigne et Céline ? Comment redorer le blason de l’éculé Lagarde et Michard et rendre hommage au presque oublié Vaugelas, qui était un très gentil garçon, scrupuleux jusqu’à l’extrême ? Dis, Maedhros, raconte-nous une histoire... Y aura-t-il un jour un « Lycée Maedhros » ?
L’idée dans son paradoxe est d’une originalité sauvage. Tu décris un monde où tout se déglingue, où la grisaille le dispute à la misère, et cela nous englue dans un sentiment de fatalité déprimante. Mais le héros reste héroïque et triomphant. Coup de chapeau pour le dialogue de fin ( ravie que les dialogues ne te rebutent plus !), et si le lecteur moyen se verra contraint d’ouvrir son Wikipédia pour en saisir la finesse, du moins aura-t-il fait un voyage dans le voyage, qui vaut largement le détour.


Bricoles :
- il en avait besoin dans mon métier : son
- comme un de ses animaux marins disparus :ces
- hyppotram : pourquoi y ?
- l’homme se crut obliger : obligé
- aucune potion magique ne conférait à ses habitants aucune force : il me semble que ça sonnerait bien en anglais, mais en français une force devrait suffire
- elle est jeune... cinquante ans : si dans ton monde la longévité est supérieure à la nôtre, il te faut le préciser. Ici et maintenant, à cinquante ans, il y a des cougars, mais plus de jeunes femmes !
- évacuant même toute idée de ponctuation : c’est tout à fait exact. Malencontreusement, dans la citation, un vieux réflexe pavlovien t’a fait rajouter des virgules...
- mon Petit Robert me soutient que c’est « ressortir à » et non pas « ressortir de », alors qu’on dit « être du ressort de » ; j’avoue que, spontanément, j’aurais écrit comme toi
- les Outremondiens surnomment es Gardiens : oubli du l


J’ai adoré les lumiglobes !
S’il me fallait trouver un seul adjectif pour qualifier ce texte, je dirais « improbable ». Mais cela ferait abstraction de la précision impeccable du background et du tact indéniable qui te permet de faire l’éloge de la littérature sans jamais tomber dans l’élitisme ou la pédanterie – porte étroite !
Comme quoi, quand tu y prêtes un peu attention, la concordance des temps n’a pas de secret pour toi... Quant aux fantômes que j’ai longtemps cherché, la conclusion qui m’a semblé tout à coup évidente (mais pas à la première lecture, je l’avoue) m’a glacé le sang. Et en même temps, s’Ils n’existent plus, quelle douce ironie...
Narwa Roquen,les chants désespérés sont les chants les plus beaux


  
Ce message a été lu 3538 fois

Smileys dans les messages :


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 103 ms - 247 connectés dont 2 robots
2000-2018 © Cercledefaeries