Version Flash ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Masquer l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Répondre à : Commentaire Maedhros, exercice n°118-3 
De : Narwa Roquen  Ecrire à <a class=sign href=\'../faeriens/?ID=25\'>Narwa Roquen</a>
Date : Samedi 13 avril 2013 à 23:03:25
Ca y est ! Tout a basculé à la faveur d’une tempête de sable, et nous aussi, qui avons quitté les horreurs d’une guerre qui semblait réelle pour un monde mystérieux et faërique, dont cependant la politique-fiction n’est pas absente. Les morts ressuscitent, et tandis qu’on est rassuré quant au sort de nos héros, l’intrigue se précise tout en nous proposant d’étranges énigmes et des questionnements multiples.
La transition entre les deux mondes est bien amenée. On se disait bien, aussi, que cette mort qui n’en finissait pas devait avoir du sens !
Mention spéciale pour le versant géopolitique, qui plairait bien à Orson Scott Card, avec ses noms propres arrachés au passé pour venir s’insérer dans un monde parallèle où Napoléon a vaincu les Anglais et où Alexandre était à la solde de Darius ( Ca, c’est gonflé !) Cela faisait bien longtemps que nous n’avions voyagé en uchronie !
Mon coeur a battu plus fort en découvrant le nom de Lawrence, qui fut ( T.E., pas D.H. !!) l’idole de ma jeunesse (le bouquin bien avant le film).
A propos de nom propre, Angelson est bien trouvé, de même que Lucien, dont la racine est lux, la lumière. Ce sont de petits détails, mais tout à fait réconfortants ;
Joli, la mode persane en tailleur et voilette !


Bricoles :
- Où il ferait si bon de se laisser aller : pas sûre que le « de » doive y être
- Quelque chose dans ses traits puisent : puise
- La guerre dura : a duré (texte au présent/passé composé
- Vous ne risquez absolument rien ma demeure : en
- C’est moi qui pourrait être : pourrais
- Lui prend rapidement son pouls : le pouls
- Une seringue intraveineuse : à intraveineuse à la limite mais, à part la taille de l’aiguille et encore, rien ne distingue une seringue à intramusculaire d’une autre à intraveineuse

Après une longue intro nous voici au coeur de l’histoire, et l’intrigue tient toutes ses promesses. Tu as bien progressé sur les dialogues et tu les utilises à bon escient pour aérer le texte et faire durer le suspense... Un des héros est trop fatigué pour apprendre les révélations que le lecteur attend... Mais le lecteur, qui n’est pas sous sédatifs ( normalement !)... se ronge d’impatience !
Narwa Roquen,désherber, semer, tondre, écrire... Le printemps est luxuriance!

Ce message a été lu 2921 fois

 Répondre

Titre
Auteur
Email
Page Web
Signature
Couleur:  
Mise en forme fine du texte :

Autres options :

 
 
Message
Icônes
 Défaut 
 Question 
 Remarque 
 Avertissement 
 Réaction 
 Idée 
 Plus 
 Nouvelles 
 Ok 
 Triste 
 Colère 
 Accord 
 Désaccord 
 Amour 
 Brisé 
 Fleur 
   Me prévenir par mail en cas de reponse a ce message

    
Liste des Smileys


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 388 ms - 164 connectés dont 2 robots
2000-2019 © Cercledefaeries