Version Flash ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Masquer l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Commentaire WA 111 : Narwa Voir la page du message Afficher le message parent
De : Estellanara  Ecrire à Estellanara
Page web : http://estellanara.deviantart.com/
Date : Vendredi 26 juillet 2013 à 10:29:15
Bien joué, les objets usuels futuristes comme le dérêveur ou encore les mots originaux comme nave.
Bien joué aussi, le calendrier différent. Les détails sont vraiment bien étudiés.
J'aime bien le terme "désintégré" qui fait double sens entre le fait de ne plus être intégré et la désintégration quand on est réduit à rien.
Il est drôlement verrouillé, ce monde. Faut un code et une autorisation même pour aller aux toilettes ? Wah ! Pas sûre que ça se justifie d'un point de vue sécurité ou argent mais ça renforce l'impression de monde policé et carcéral.
J'aime bien le concept de marcheur aussi. Fut un temps où ton héros leur parlait, si j'ai bien compris la phrase ? Peut-être avec son père, qui était apparemment un original.
Ton guide suprème me fait penser au film Equilibrium et ta borne administrative à Brazil, hihi !
Je trouve la réaction de ton héros quand il apprend que sa femme l'a fait désintégrer (et donc corollaire qu'elle veut se débarasser de lui définitivement) très légère. Ne devrait-il pas pleurer, se ruer là-bas, je sais pas moi ? Ca a l'air grave dans cette société d'être désintégré.
Tes héros ont décidément une tendance récurrente à ne pas attacher d'importance aux relations familiales et à les quitter en deux secondes sans aucun remord ou presque. Je trouve ça extrèmement curieux et ça me fait froid dans le dos à chaque fois.
Je sens arriver le fait que ton héros va retourner sur sa planète d'origine, un peu comme ton agriculteur rejoignait les gens du voyage en abandonnant sans hésitation ni regret la femme qu'il était censé aimer follement.
Admettons encore que Netuno n'aimait pas sa femme, quoique rien ne le montre dans le texte. Mais qu'il n'ait aucune pensée pour son fils en l'abandonnant me scandalise !
Bon, c'est un choix que tu fais dans l'écriture de tes histoires et de tes personnages mais impossible pour moi de trouver sympathique un personnage qui fait ce genre de choses. Du coup, je ne rentre pas dans l'histoire.
Sympa le personnage du Tonton.
Bien vu le détail des doigts comme signe d'appartenance.

Au final, un texte de science-fiction au début efficace et bien fichu, qui met une nouvelle fois en avant le thème de l'abandon de sa vie et de sa famille pour retourner à la terre.

Est', en pleine lecture


  
Ce message a été lu 1935 fois

Smileys dans les messages :


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 106 ms - 396 connectés dont 3 robots
2000-2018 © Cercledefaeries