Version HTML ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Masquer l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Dans le sillage des dauphins Voir la page du message Afficher le message parent
De : Maedhros  Ecrire à Maedhros
Date : Dimanche 12 juillet 2015 à 20:29:05
Cela fait à présent près d’une décade que j’ai repris la plume après une interruption qui a duré longtemps. Et c’est moi qui suis le plus étonné, à chaque fois, quand je réussis à mettre un point final à mes historiettes. Il y en a qu’une poignée dont je suis réellement fier pour des raisons qui me sont personnelles. C’est vrai qu’à de nombreuses reprises, j’ai promis des suites qui ne sont jamais venues. Je pourrais bien sûr invoquer le manque de temps, ce qui est strictement vrai. Il y a également, pour être tout à fait honnête, deux autres principales raisons qu’il me faut affronter.

La première, c’est cette curieuse sensation qui naît à ce moment crucial. Cette sensation qu’il faut maintenant lâcher prise, larguer les amarres, quitter les eaux calmes du port pour rejoindre la mer libre, la pleine mer, inconnue et forcément inquiétante. Faire le choix. A plusieurs reprises, j’ai failli franchir la ligne, m’enfoncer dans le noir, un peu comme le héros du Grand Bleu quand il s’écarte de la ligne de vie qui le relie à l‘air libre, alors qu’il est profondément loin sous la surface. Aller dans le grand bain, obéir au maître-nageur qui te repousse avec sa perche... Il faut du courage, de la témérité, de la volonté, de la discipline et un gros travail à fournir. J’ai sans doute pas mal de ces ingrédients mais malheureusement pas en même temps !

La seconde, et non la moindre, il ne faut pas non plus se cacher derrière son petit doigt, c’est qu’il me faudrait sans doute une petite dose supplémentaire d’âme et, pour tout dire, de talent.

Toutefois, ce que je dis là n’est pas du tout négatif. Je ne me croyais pas capable d’atteindre le résultat auquel je suis parvenu et il y a des histoires que je ne pensais pas pouvoir écrire. J’ai été aidé par l’émulation qui se dégage des WA et par tous ceux qui fréquentent le Cercle. Et sans doute, par la justesse de tes remarques qui m’ont insufflé une confiance inédite plus d’une fois.

Alors oui, quelquefois, j’imagine des histoires bien plus grandes que mes petits moyens. C’en est d’autant plus rageant, d’autant plus frustrant qu’elles ne sont pas si loin, juste de l’autre côté du mur (ou du miroir, joke !). Comme ces perspectives esquissées dans lesquelles Tolkien circonscrivait ses contes. A certains détails, on sait d’emblée qu’il y a un vaste monde à portée de main mais aussi inaccessible que le côté obscur de la Lune.

Alors oui, je crois que c’est ma part du feu. Ma façon d’avancer, de remettre les compteurs à zéro. Je suis toujours aussi admiratif de ceux qui parviennent à aller au bout du chemin, au bout de l’histoire. Moi, je sais qu’il me faudrait beaucoup de temps pour tenter l’aventure. Beaucoup trop de temps. Un temps que je n’ai pas devant moi. Ceci n’est pas un regret mais une simple constatation.

Alors oui, sans rancune, et j’accepte sans réserve ta critique qui est tout à fait justifiée. D'ailleurs, tu pourras remarquer qu’il semble que j’en ai tiré une leçon. Mes deux dernières contributions sont d’une brièveté qui me déconcerte moi-même (re-joke !)

M


  
Ce message a été lu 904 fois

Smileys dans les messages :


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 97 ms - 388 connectés dont 1 robot
2000-2017 © Cercledefaeries