Version Flash ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Masquer l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 La SF française est en deuil Voir la page du message 
De : Estellanara  Ecrire à Estellanara
Page web : http://estellanara.deviantart.com/
Date : Mardi 3 novembre 2015 à 20:03:19
Yal Ayerdhal est mort il y a quelques jours et était enterré aujourd'hui. Il avait 56 ans. La clope l'a tué. (saloperie de clope)
C'était l'un des (sinon le) chefs de file de la science-fiction française. Il a écrit quelques chefs d’oeuvres dont le plus grand demeure à mes yeux Parleur ou les Chroniques d'un rêve enclavé, une utopie dans un monde médiéval. Il est connu aussi pour Demain une oasis et plus récemment Transparences. Ces dernières années, il écrivait également du polar.
C'était un grand écrivain, avec un style souvent superbe et des idées toujours belles. Il était farouchement engagé pour la liberté, la solidarité, les droits des femmes, contre le capitalisme, pour les droits des auteurs aussi...
On le surnommait l'homme en colère de la SF française pour ses nombreux combats. Il a fondé le Collectif du droit du serf qui vise à "faire respecter le droit des auteurs à jouir décemment de leurs oeuvres".
J'ai eu la chance de le rencontrer à six reprises, dont la dernière il y a six mois. C'était un homme accueillant, intelligent, gentil, généreux aussi. Je le pleure.
Si d'aventure, vous voulez le lire, je vous conseille de commencer par Chroniques d'un rêve enclavé. Et je vous laisse avec le premier paragraphe :

"Il est arrivé un matin, au petit matin, le cinquième jour de la fermentation, quand le miel prend sa première amertume. C'était l'Année des Feux de Pierre, les vignes appelaient l'eau de tous leurs raisins, l'été n'en finissait pas de rogner l'automne. C'était l'année où le Prince adouba son aîné, l'année où il lui confia la ville pendant qu'il guerroyait pour son Roi sur d'autres rivages. Jamais les mères n'avaient pleuré autant d'enfants, jamais les épouses n'avaient perdu autant de maris, jamais n'avaient-elles autant été souillées. Sale année. "

Estellanara, vraiment une sale année.


  
Ce message a été lu 626 fois

Smileys dans les messages :
 
Réponses à ce message :
2 Yal. - Onirian (Ven 13 nov à 15:12)
2 J'ai su aussi - Netra (Ven 13 nov à 00:23)
2 <3 - Elemmirë (Lun 9 nov à 07:16)
       3 Merci petite elfe... - Estellanara (Mar 10 nov à 09:24)


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 86 ms - 147 connectés dont 3 robots
2000-2017 © Cercledefaeries