Version Flash ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Masquer l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Répondre à : A moi il me fend le cœur. Et à toi, il ne te fait rien ? 
De : Maedhros  Ecrire à <a class=sign href=\'../faeriens/?ID=196\'>Maedhros</a>
Date : Lundi 19 decembre 2016 à 10:56:06
Pour un premier texte que tu délivres dans notre WA, je dois dire qu'il m'a enchanté, sur la forme et sur le fond.

Sur la forme d'abord.

Je suis fan de ces histoires qui entrent dans le vif du sujet, sans expliquer le quand, le pourquoi, le comment... qui font fi de l'introduction. Elles nous plongent direct dans le coeur de l'action, laissant le lecteur comprendre ce qu'il en est au hasard d'informations tronquées laissées de-ci, de-là, presque sans importance. Ces histoires tablent sur l'imagination du lecteur qui construit le background tel qu'il le ressent, nullement bridée par des descriptions assommantes qui expliquent par le menu la couleur des décors, la texture du rideau et la dimension de la scène, détails tellement prosaïques et superfétatoires! Ton histoire est un véritable huis-clos qui va influencer lourdement la vie des joueurs de cartes.

Sur le fond ensuite.

Donc ton histoire est la capture sur le vif d'une partie de cartes! Et quelle partie de tarot qui exacerbe les caractères, détermine leur psychologie et les campe dans leurs rapports aux autres. Au gré de quelques assertions suffisamment précises, tu dépeins quelques aspects de l'univers dans lequel se déroule l'action. Tout y est feutré comme ces duels qui s'échangent à paroles mouchetées : la guerre qui rôde, les codes sociaux et l'importance de ces bouts de métal qui lestent les destins. Bien vu. On a envie d'en savoir plus. Chaque personnage est croqué par un trait externe caractéristique, complété par les propos des autres protagonistes. Le dernier pli scelle la partie et l'altruiste paie pour tous les autres. Comme d'hab, je dirais! Et l'amère constatation du fou, qui clôt le drame, est en soi une sentence définitive.

Ton style, chatoyant, élégant et distancié, léger et grave à la fois, m'a rappelé celui de JAWORSKI (Gagner la guerre) ce qui n'est pas sans m'impressionner. La consigne est respectée naturellement, chacun des personnages campant l'un des six caractères imposés. Mention spéciale pour le poète (les alexandrins sont juste parfaits dans leur tonalité tragique).

Au rayon des bricoles :

- Wemeth, toute en châles : . Wemeth, tout en châles
- pleines et du fromage en morceau : pleines et du fromage en morceaux
- un enjeu codifiée : un enjeu codifié

J'ai été un peu surpris par le changement de temps à partir de " La partie s’accélère et les plis se succèdent...". Alors que l'histoire se déclinait au passé, à partir de là, tu utilises le présent sans qu'il y ait une justification particulière.

Sinon, bien joué!

M

Ce message a été lu 1343 fois

 Répondre

Titre
Auteur
Email
Page Web
Signature
Couleur:  
Mise en forme fine du texte :

Autres options :

 
 
Message
Icônes
 Défaut 
 Question 
 Remarque 
 Avertissement 
 Réaction 
 Idée 
 Plus 
 Nouvelles 
 Ok 
 Triste 
 Colère 
 Accord 
 Désaccord 
 Amour 
 Brisé 
 Fleur 
   Me prévenir par mail en cas de reponse a ce message

    
Liste des Smileys


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 39 ms - 200 connectés dont 3 robots
2000-2018 © Cercledefaeries