Version Flash ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Masquer l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Oh Nullité Sacramentale! Voir la page du message Afficher le message parent
De : Elbereth  Ecrire à Elbereth
Date : Samedi 29 mars 2003 à 14:44:43
Chère Estallanara,
(ceci sans ironie mais sur un ton de lettre au Trésor Public),
Merci pour ton gentil post, il m'a fait bien plaisir.
En effet, je m'interroge sur ces charmantes constantes compassées...
Mais si leur "utilisation" n'a pour but que d'éviter ces pages de description sus-nommées...Je n'ose prédire ce qui pourrait faire la fragrance d'un livre de fantasy.
Pour ma part, et pour le peu de livres de cet acabit que j'ai lu, j'avoue que ce qui m'y attire, ce sont justement ces descriptions, ces peintures paysagesques et ces arcanes de conflits historiques entre peuplades et races.
(pas dans le sens Gobineau, je précise)
Personnellement, je trouve cela plapitant de découvrir des ressemblances entre un livre fantastique et des mythologies lointaines, sans que celles-ci soient pour autant admises sans autres explications.
Lorsque l'on prend l'exemple de La morte Amoureuse, de Théophile Gautier...le thème de la goule, il ne l'a pas été cherché dans les légendes franc-comtoise mais dans la mythologie indienne.
S'il avait opté pour un récit mettant en scène un banal vampire-immortel-avec-deux-ou-trois-caractéristiques-en-plus associées à la base du vampire européen, nous nous serions retrouvé avec un récit dont les thèmes majeur (celui du temps, de la fidélité à soi-même, du rêve et de la méditation) n'auraient pas eu autant de force, parce qu'ils n'auraient pas eu pour base une culture où ils sont rois...
Tout cela pour en arriver au fait que ces constantes de l'elfe oxygéné et du troll aux lambeaux de chair pendant aux commissures, je ne les trouve, au mieux que risibles et chair à parodie.
C'est à chacun, déjà, de réinvestir cet imaginaire à la lecture d'un roman (sinon même le grand Tolkien parait fade), donc d'autant plus à l'écriture.
Une assimilation d'une myriades de personnages et de leurs archétypes ne signifie en aucun cas un claque.
Sur ce, je vous renvoie à Jung et vais m'adonner au sommeil car...heureux soient ceux qui ont trouvé mon post cohérent!



P.S.: En ce concerne les légendes franc-comtoise, cela peut-être merveilleux quoique j'en fustige:
La Vouivre, de Marcel Aymé.
Délicatement fantastico-bucolique...et plus si affinités.



Elbereth


  
Ce message a été lu 2269 fois

Smileys dans les messages :
 
Réponses à ce message :
10 Considérations tradives - Estellanara (Mar 1 avr à 22:07)
       11 french lovers - z653z (Mer 2 avr à 10:58)
              12 génie génétique - Estellanara (Jeu 3 avr à 21:01)
                   13 et les français par les ptites anglaises - z653z (Ven 4 avr à 11:27)
       11 de la couture... - sugirva (Mer 2 avr à 01:15)
              12 C'est Mélophage qui va être contente! - Estellanara (Jeu 3 avr à 21:04)


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 109 ms - 279 connectés dont 3 robots
2000-2019 © Cercledefaeries