Version HTML ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Afficher l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Le parcours initiatique du héros Voir la page du message 
De : Weldryn  Ecrire à Weldryn
Page web : http://...
Date : Mardi 2 janvier 2001 à 12:39:55
Derrière cette formule se cache le schéma scénaristique le plus en vogue et celui qui déclencha à Hollywood une pluie de critiques pour les scénaristes des années 80 en l'appliquant à chacun de leur scénario.
A l'origine, ce n'est qu'une succession d'étapes établies par un spécialiste de mythologie comparée, Joseph Campbell, dont les travaux seront ouvertement repris par un certain G.Lucas pour son star wars de 1977. Dernièrement, on a pu retrouver des traces de ce parcours dans de nombreuses oeuvres cinématographiques, telles que Danse avec Les Loups, Willow, ou dernièrement Matrix. Pourquoi en parler ici? Hé bien parce que sans doute le seigneur des anneaux ne fera pas exception à la règle, puisqu'on peut retrouver dans l'oeuvre de Tolkien de nombreux parcours initiatiques à travers les différents personnages du roman. Comment seront-ils adaptés à l'écran?... Voilà le débat...
Campbell et Tolkien étaient tous deux férus de mythologie, et sans doute ont-ils remarqué chacun de leur coté le fait que nombre de contes et de légendes appartenant à des civilisations à priori sans lien entre elles, reprenaient certains personnages, certaines situations, et créaient des mythes satisfaisant et réconfortant pour ceux qui les écoutaient au coin du feu.
Bien que ceci ne vaille peut-être pas la peine d'une discussion sur un forum, je me permet de vous donner un peu de lecture, en espérant ne pas vous ennuyer...
Voici ces douze étapes, vu à travers les yeux de deux héros, Luke Skywalker et Thomas "Neo" Anderson. Vous verrez que certaines étapes se chevauchent parfois.

1)Le monde ordinaire.
Le héros s'ennuie un peu dans son monde. Il aimerait en sortir, mais il ne sait comment. En tout cas, il n'est pas fait pour cette vie.
- Luke qui passe son temps à parler d'académie et rêve de devenir pilote.
- Néo qui passe son temps sur son pc et qui rêve de percer à jour les grands secrets de autorités.

2)L'appel de l'aventure.
Tout à coup, il se passe quelque chose dans le quotidien de notre héros!
- Luke découvre un message holographique présentant une belle princesse qui demande de l'aide.
- Neo va en boite, puis reçoit un téléphone portable à son bureau à l'issue de cette rencontre.

3)Le refus de l'appel.
Le héros a peur de sortir de son monde ordinaire. C'est normal, il ne connait que ça, le pauvre poussin... Cette étape se chevauche parfois avec la numéro 4, la rencontre avec le mentor...
- Luke ne peut pas aller à Aldérande, il est déjà en retard!
- Néo a peur sur la passerelle et lâche le téléphone portable.

4)La rencontre avec le Mentor.
Autre archétype, le Mentor permet au héros de voir autre chose que son monde ordinaire. C'est en général sa rencontre qui bouleverse le quotidien du héros et le pousse vers l'avant, sans possibilité de retour.
- La rencontre avec Obi-wan provoque des tas de choses dans la vie de Luke. L'existence de la force, l'assassinat de son oncle et de sa tante. Luke n'a plus d'autre choix que de suivre le vieux Jedi.
- Morpheus explique à Neo qu'il peut découvrir la vérité sur la Matrice. Neo a le choix de refuser, mais faut pas pousser, on est dans un film et il avale la pillule rouge.

5)Le passage du premier seuil.
C'est là qu'intervient souvent un petit changement autour de notre héros. Comme on peut le remarquer, il suffit de faire un tout petit changement dans notre quotidien pour accéder à un tas de nouvelles possibilités. Souvent, un gardien matéralise cette étape.
- Le gardien de Luke n'est autre qu'un alien qui trouve qu'il a une sale gueule.
- Le gardien de Neo n'est que sa propre croyance, faussée par la matrice. On retrouvera cette censure intérieure pour Luke, dans l'empire contre attaque.

6)Epreuves, alliés, ennemis.
Voilà le moment où le héros découvre son nouveau monde, semé d'embuches et d'amitiés nouvelles.
- Luke rencontre Yan et Chewie, et commence son entraînement de Jedi.
- Neo rencontre les différents membres de l'hovercraft et commence lui aussi son entraînement.

7)L'approche au coeur de la caverne.
L'étape permet au héros de se retrouver au coeur même de l'endroit qu'il devra combattre.
- Luke et ses amis sont retenus par le rayon tracteur de l'étoile noire.
- Neo entre dans la matrice pour aller consulter l'Oracle.

L'épreuve suprême.
Souvent un moment fort, qui montre que les nouvelles capacités du héros sont mises à l'épreuve. Parfois, la mort apparente du héros vient jeter un froid dans le dos du spectateur.
- Luke sauve la princesse et passe pour mort dans le compacteur d'ordures.
- Neo et ses alliés combattent et laissent pour mort Morpheus, leur mentor, et donc leur propre inspiration combattive à travers lui.

9)La récompense.
Après ce moment de crise, le héros obtient la récompense. Campbell appelle cette étape "la prise de l'épée".
- Luke sauve la princesse et les plans de l'étoile noire.
- Neo libère Morpheus.

10)Le chemin du retour.
Le héros revient dans son monde riche de ses nouveaux exploits.
- Luke combat les chasseurs Tie et retourne à la base rebelle, prêt à combattre l'étoile noire.
- Neo se retrouve seul contre un agent après avoir ramené Morpheus et Trinity et prends la fuite pour retourner dans l'hovercraft via une "hard line", chambre 303...

11)La résurrection.
Fort de ses exploits, le héros peut prendre de nouveaux habits et révèle ainsi sa véritable nature, à l'instar d'Aragorn lors de son couronnement ou de Gandalf lorsqu'il devient le cavalier blanc.
- Luke utilise la force pour faire exploser l'étoile noire.
- Thomas Anderson Meurt pour que vive Neo.

12)Le retour avec l'elixir.
Le héros revient chez lui, fort de son expérience, sa nature véritable révélée au yeux de tous et reconnu par ses pairs.
Il est maître des deux mondes, comme le dit Campbell, comme les hobbits sont les héros du Rohan, du Gondor, et de leur Comté.
- Luke reçoit une médaille et est applaudit par l'armée rebelle, dont il devient commandant.
- Neo lance un avertissement à la matrice et s'envole vers une séquelle attendue.

Voilà, voilà... Pardon d'avoir été si long, mais je pense que ce parcours est assez intéressant et s'applique parfois à notre quotidien, dans des proportions plus modestes, certes.
Si quelqu'un a un avis là dessus ou sur le fait que Tolkien ou Campbell se connaissaient, j'aimerai bien savoir...


  
Ce message a été lu 4151 fois

Smileys dans les messages :
 
Réponses à ce message :
Vifsorbier  Ecrire à Vifsorbier

2001-01-02 22:34:56 

 oupsDétails
Superbe analyse à quant la psychanalise des contes de fée pardon de la quête intiatique...

Ce serai amusant de lanser un concour sur cette trame quoique cela risque de faire un peu long ...faut voire

Ce message a été lu 1611 fois
Zogrot  Ecrire à Zogrot

2001-01-03 00:29:57 

 Machine à rêves.Détails
J'crois que c'est étudié pour faire des entrées..
En effet, qu'est ce qui pourrait plus nous faire rever (nous, commun des mortels), qu 'une personne quelconque(comme nous),devienne le héros de la contrée(Willow),du monde(Matrix),ou carrement de la galaxie(S.W).
Ce schéma en douze étapes est le schéma le plus logique pour ce type de film.(le héro réveur partit de rien, sans une once de confiance en soi, qui, par une suite de rencontre, va vivre plein d'aventures. Et par la suite d'une situation de stress, en général ses amis en danger, va faire des actions héroiques...)
C'est un scéma que l'on retrouve souvent dans les bouquins fantastique et de sciences fiction...(j'crois qu'on le retrouve dans pas mal de "A.E.Vanvogt")
Et effectivement, on retrouve le schéma dans le SDA.(qui pourrait penser qu'un hobbit pourrait sauver le monde quand on a pas vu Willow ou lut le SDA)

Zogrot, qui voit le mal partout.

P.S. Tu aurais pu citer aussi D&D, cette biiiiiiip du "7eme art".
P.P.S. Jolie documentation, mes respects au chef.
P.P.P.S. Y'a aussi karaté kid... euh... tout compte fait, j'ai rien dit.

Ce message a été lu 1555 fois
Fladnag  Ecrire à Fladnag

2001-01-03 11:42:56 

 précision...Détails
Pour ce qui est de AE Van Vogt, je ne me souvient que de son cycle sur le "monde des non-A", et là, je doit dire que le héros n'est quand meme pas "qqun de banal" comme dans le SDA...

Peut etre pense t'il etre qqun de banal, mais il ne l'est pas... meme au niveau physique... je me souvient d'un passage ou il fait un scanner du cerveau, et s'apercoit qu'il en a 2 ! (de cerveaux)

Voilà, voilà...

Fladnag, pointilleux

Ce message a été lu 1718 fois
Weldryn  Ecrire à Weldryn

2001-01-03 22:19:56 

 myhologies & contes de féesDétails
Juste un petit point pour préciser, comme l'explique Bruno Betheilem (je dois écorcher son nom, je pense)dans "psychanalyse des contes de fées", que dans la mythologie, où le parcours initiatique(que vous pouvez retrouver dans "Le guide du scénariste" de Christopher Vogler qui reprends le schéma de Campbell)prends ses racines, le héros est toujours quelqu'un d'exceptionnel promis à un destin hors du commun, contrairement aux contes de fées où les protagonistes sont en général des personnages ordinaires.
Concernant Matrix, Neo est censé être l'élu, celui qui détruira la matrice et libérera l'humanité.
On peut parler de Star Wars, où la nouvelle trilogie apporte l'élément qui faisait défaut à cette règle. Nous savons maintenant qu'en fait Luke est le fils de l'élu Anakin Skywalker. Personnellement, je trouve que ce qui fait le charme de l'ancienne trilogie est qu'on pouvait plus facilement s'identifier à Luke, car on ne connaissait rien de ses origines exceptionnelles et uniques. Mais comme Lucas revisite bien la mythologie à travers son épopée spatiale, ceci est justifié...
Quand à Frodo, vu qu'il est parent de Bilbo et que lui même est le descendant du fameux "Bullroarer", un hobbit si grand qu'il pouvait monter à cheval et qui inventa indirectement le golf en décapitant un gobelin dont la tête alla directement dans un trou de lapin... on peut dire qu'il diffère un peu des hobbits de la Comté, nan?
Mais si les héros des mythologies sont certes peu commun, leurs conduites et leurs comportements typiquement humains (ou hobbits) permettent toutefois de nous identifier à eux, dans une mesure raisonnable.

Ce message a été lu 1735 fois
Zogrot  Ecrire à Zogrot

2001-01-03 23:34:02 

 Po lut!Détails
J'ai lut pas mal(5 ou 6 a vu de nez) de VanVogt, mais pas le monde des A, d'ailleurs, ca fait un bout de temps que je voudrait les lire.
Mais on ne peut pas nier que Vanvogt n'aime pas les heros intergalactiques...
Mais dans "créateur d'univers"(que je vous conseille grandement si vous aimez les paradoxes temporels) le héro est banal au début...
Cela dit, il est vrai que les "VanVogt" ne correspondent pas vraiment a la description de Weldryn car ses héros se font tout seul...(en general)
Mais effectivement, il y en a qui ne suivent pas le schema du paumé qui sauve le monde("la poursuite des Slans", c'est de lui non ?).
Heureusement sinon ses livres deviendrais lassant, ce qui n'est pas le cas.

Zogrot, membre du fan club de A.E.Van Vogt.

P.S. je vous conseille aussi "La faune de l'espace" si vous aimez les méchants extraterrestres.
P.P.S. et pis "L'ete indien d'une paire de lunettes" rien que pour le titre.

Ce message a été lu 1580 fois
Barsoom  Ecrire à Barsoom

2001-01-06 13:31:21 

 Le hérosDétails
Salut tous
A vrai dire le héros, à mon avis est toujours expetionnel. Sinon il ne serait pas un héros. De plus le parcours initiatique est un phase obligé puisque elle reprend le schéma de la vie elle-même avec son apprentissage c'est le meilleur moyen de connaître le personnage et de voir pourquoi et comment il est devenu ce qu'il est.
Dans les histoire où on présente un héros déjà tout fait comme indiana jones ; qui était loin d'être un arriviste lors de la recherche de l'arche perdu. Dans ces cas donc on voit fleurir peux après un "le jeune idiana jones" qui à fort bien marché (il est vrai qu'il c'était donné des moyen) et c'est le cas pour tout les autres on ne compte plus le machin kid et les bidule jeune de plus où moins bon goût.
Pour en revenir au héros je ne crois pas que la ménagère de moins de quarante ans qui pousse sont caddie au prisu puisse devenir une heroine. Ou alors seulement si on la bouscule et on la change de milieu. Pour qu'ensuite elle face montre de qualité insoupçonner. Mais dans ce cas adieu le postulat d'origine puisqu'elle n'était pas vraiment quelqu'un d'ordinaire.
D'ailleurs après la quête initiatique l'un des plus grand moteur de scénario c'est l'histoire du gars plmus que normal dans son cadre habituelle que des évènement extraordinaire, déplace dans un environement complètement différents. Cette méthode est cher au Mangaka et à certains scénaristes de roman populaire (qu'on ne ce trompe pas j'accorde une grande valeur à la littérature populaire)du début du siècle.

Barsoom qui voulait dire un truc

Ce message a été lu 1692 fois


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 110 ms - 392 connectés dont 3 robots
2000-2018 © Cercledefaeries