Version Flash ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Masquer l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 WA exercice 70 (suite 1) : une aventure pour Narwa Roquen Voir la page du message Afficher le message parent
De : Netra  Ecrire à Netra
Page web : http://terredelune.eu
Date : Lundi 30 novembre 2009 à 17:38:29
En fait j'ai prévu deux suites (l'aventure et la conclusion) donc voici la partie "aventure" :

Where the angel's road ends

Part II

Edward.

Edward !

EDWARD !!!

Monsieur, calmez-vous ! Vous allez rouvrir votre blessure !

Peter ?
Peter, ça va ?
Ed- Oui, oui, ça va. Excuse-moi. Je repensais à ce qui s'était passé.
Raconte-moi. Je voudrais savoir. S'il te plaît.

Ta main sur mon visage - ça fait mal mais je te souris. Tes yeux sont si pleins de larmes... Oh, Peter !

Je me suis réveillé à l'hôpital, comme toi ce matin, il y a trois jours. J'étais obsédé par l'idée de te retrouver. Une infirmière m'a dit que j'étais resté une journée entière dans le coma, que je n'avais échappé à la mort que grâce au courage de notre petite voisine, tu sais, Mary, l'étudiante... Elle a tout entendu, tout enregistré avec son Iphone, et dès qu'ils sont sortis, elle s'est précipité chez nous. J'étais encore vivant. D'après elle, les hommes de Dereck étaient tellement drogués qu'ils n'ont pas senti mon pouls. Mais j'étais resté toute une journée dans le coma... C'était plus qu'il n'en fallait pour te tuer. J'ai cru devenir fou. J'ai appelé la police et je leur ai tout raconté. Ils n'en avaient rien à faire, pour eux tu pouvais mourir, peu leur importait ! Et puis j'ai perdu mon sang froid et je leur ai hurlé dans le combiné que Dereck allait te tuer... Si j'avais su que le nom de ton proxénète te sauverai un jour la vie... Bref, d'un seul coup ils s'y sont intéressés. Non pas parce que c'est un proxénète, mais parce qu'ils étaient sur sa trace depuis quelques années pour trafic de drogue et d'armes. Le trafic d'êtres humains, ils s'en foutent... Mais ils voyaient en toi leur premier témoin potentiel prêt à trahir leur proie et d'un seul coup ta vie a pris une importance capitale à leurs yeux. Ils ont remué tout Londres pour te retrouver. Mary leur a passé l'enregistrement ; il contenait assez d'indices pour qu'ils retrouvent la planque de Dereck en deux jours, mais tu n'y étais déjà plus. Lui non plus, d'ailleurs, il a eu le temps de s'enfuir. L'un de ses hommes, soucieux peut-être d'alléger sa peine, a balancé presque tout de suite le lieu présumé de ta "liquidation" selon ses propres termes. J'ai insisté pour y aller avec le service d'urgences. Tu étais inconscient, j'ai cru qu'ils t'avaient tué, j'ai eu si peur ! Et puis l'un des infirmiers m'a expliqué que tu avais tué l'homme qui t'accompagnait avant de t'ouvrir les veines. ça m'a fait mal... Et puis j'ai compris que tu me croyais mort... Je m'en suis voulu... Les médecins ont insisté pour que je reste à l'hôpital ; ils avaient probablement raison, je ne suis pas encore remis. Toi non plus, je sais bien. Mais j'ai promis à Mary et à l'inspecteur que nous irions donner ta déposition dès que tu seras en état. Mais, Ed-

C'est bon, je sais maintenant. Je dirai merci à Mary. Je lui donnerai ce qu'elle voudra, même. N'importe quoi. Mais serre-moi dans tes bras, Peter... Serre-moi fort dans tes bras.



Raaaaah !
Ne pas crier, surtout ! Ne pas réveiller Peter. J'ai du bol que la première crise arrive de nuit. Respire, Ed, respire. Essaie de ne pas devenir fou. Y'a pas le moindre gramme de came dans cet hosto. Faut que je me calme... Faut que je trouve un truc pour calmer la douleur... Que Peter ne me voit pas dans cet état. Surtout, que Peter ne me voit pas.
Oh, merde !
MERDE !
AAAAAAAAh !
Putain, j'ai failli m'exploser la tête contre le lavabo... ça aurait réveillé Peter - Faut que j'me calme. Qu'est-ce qui pourrait me calmer ? Y'a un truc dans ma main. Quand est-ce que j'ai pris ça ? C'est le rasoir de Peter ! Le lâcher, vite...
Et meeeeeeeeeeeeerde !
J'ai le cerveau en fusion ! J'vais crever, c'est pas possible ! J'ai mal ! J'ai maaaaaaaaaaaal !

Edward !

S'il te plaît, ne regarde pas ! J'veux pas que tu voies ça ! Peter, s'il te plaît ! Retourne dans la chambre, referme la porte de la salle de bain... Peter -

Il reprend connaissance ?
Apparemment. Vous avez eu raison d'appeler tout de suite.
Qu'est-ce qu'il a ?
Il est en manque, tiens ! T'es vraiment innocent comme mec !

Mary ? Ouais, c'est sa voix. Elle trouve Peter innocent ? Il y a l'infirmière, aussi. Et Peter bien sûr. Tout ça pour moi ? C'est bizarre ! Faudrait peut-être que j'ouvre les yeux. Peut-être. J'suis pas sûr de vouloir me réveiller.

En manque de drogue ? Ils l'ont drogué ?
Tous les proxénètes droguent leurs prostitués, monsieur. Pour la dépendance. Ce sont des chaînes plus solides que vous ne le croyez. Vu son état, il a intérêt à faire une cure de désintoxication au plus vite. Pauvre gosse.

J'suis plus un gosse, mad'moiselle. J'ai dix-sept ans. J'suis plus un gosse. Mais j'aimerai bien.

Mais il est resté quinze jours chez moi sans faire de crise !
Ou alors il te les a cachées. Et arrête de faire semblant, Ed', ouvre les yeux.

Okay, Mary. J'ouvre. Pour te faire plaisir. Je te dois bien ça. Hey ! Bah dis ! Rien que ça c'était difficile. J'me sens super mal... Mais super heureux, aussi.

Merci, Mary. Merci, mademoiselle l'infirmière. Merci... Peter.



Pour ma dernière journée au centre et l'ouverture du procès, j'ai mis les fringues neuves que tu m'as achetées pendant que j'étais mal. Pendant la cure de détox. C'était si dur ! Heureusement que t'étais là, tous les soirs, à m'attendre à la sortie du centre... ça fait un an déjà.
Je me rappelle encore du premier jour où on est rentrés. Mary, toi, moi. On a décidé de passer la soirée tous les trois, pour la remercier. Tu nous as payé le restau, un vrai français et tout, que j'ai réussi à pas vomir, et du champagne, du vin, j'en avais la tête qui tournait, on était bien ! Et puis en rentrant, j'me suis mis à flipper. Cette fois j'ai réussi à me retenir, peut-être parce que t'étais là... Je me suis accroché à ta manche, j'ai refusé d'aller plus loin. On était à la porte de l'immeuble. Mary a traversé la route. Elle a confirmé qu'on avait ouvert les rideaux de notre appartement. Ceux qu'elle avait fermés en partant.

Dereck.

Mais t'as pas voulu appeler les flics. Là, j'ai vraiment méga-flippé. Dereck, il est du genre à flinguer avant de causer. Tu as dit à Mary de rentrer chez elle, que j'irais la chercher après. T'es entré chez nous comme s'il était pas là, je t'ai suivi. Mais, bordel, j'avais tellement peur ! Pourtant je t'aurais suivi jusqu'au bout du monde, la peur aux tripes Okay, mais au bout du monde quand même.
En fait, Mary trouve peut-être que t'es innocent mais t'es le seul à avoir compris pourquoi Dereck était là. Moi, je croyais qu'il voulait me buter, mais c'était con : il savait qu'il avait les flics au cul, et il était pas assez con pour préférer sa vengeance à sa peau. Y'avait qu'un seul truc qui pouvait lui faire prendre un risque aussi grand.

La came.

La love-drug.

Il croyait que j'en avais. Il pouvait pas croire que j'aie tenu quinze jours sans. Il croyait que j'en avais piqué quelques doses avant de me tirer. J'suis pas malade à ce point. J'avais rien pris. J'avais Peter pour tenir, et les journées pour faire mes crises, tant qu'il était au boulot. Mais lui, il était encore pire que moi. Pire qu'une loque. Plutôt une bête. Un genre de putain de clebs enragé. J'avais jamais vu Peter en colère, mais face à Dereck, bordel, qu'est-ce qu'il lui a mis ! Il l'a laissé nous sauter dessus, et puis il l'a arrêté d'un coup de poing, il l'a envoyé au sol et avec un autre coup de pied, il n'y avait plus de Dereck. Juste un truc inconscient aux pieds de Peter. Lui, il a sorti son portable, et a appelé les flics en me demandant d'aller chercher Mary.

Elles me vont bien, ces fringues. Mieux que les trucs provocants et trop moulants que me refilais Dereck. Pas de minijupe de cuir, pas de slim qui râpe la peau, un pantalon de coton léger et élégant. Pas de résille en guise de haut, une vraie chemise, comme dans les films. Comme les tiennes.
Prends ma main, Peter, s'il te plaît. Ne la lâche pas. ça me fait peur. Pourquoi t'as jamais peur, toi ? Je me demande comment tu fais. T'es pourtant pas beaucoup plus vieux que moi !

Je sais pas comment on est arrivé jusqu'au tribunal, pas non plus comment je me suis retrouvé assis entre Mary et Peter sur le banc des témoins. C'est peut-être pour ça que j'ai pas réagi tout de suite quand le juge m'a appelé. Il a fallu que Peter me pousse. Je me suis levé. J'ai marché jusqu'à la barre sans vaciller, même si je me sentais pas bien. Dereck me regardait, et si Peter n'avait pas été là, j'aurais encore pissé dans mon fut.

Nom, âge, profession ?

Edward Longway, votre honneur, dix-huit ans, sans emploi. Ex-gigolo.

Ex-drogué.

Ex-pantin.

Ex-gosse des rues

Ex-gosse battu

Actuellement à la recherche de lui-même.




Netra, il manque encore un épisode ^^


  
Ce message a été lu 4287 fois

Smileys dans les messages :
 
Réponses à ce message :
4 Comm des deux premières parties - Elemmirë (Mar 22 dec à 12:56)
4 Commentaire Netra, exercice n°70 (suite 1) - Narwa Roquen (Sam 19 dec à 19:49)
4 Cohérent mais touffu - z653z (Ven 4 dec à 14:53)
       5 Corrigées ^^ - Netra (Ven 4 dec à 17:40)
4 WA exercice 70 (suite 2) : êtes-vous sûrs de vouloir le lire ? - Netra (Mar 1 dec à 12:02)
       5 Commentaire Netra, exercice n° 70 - suite 2 - Narwa Roquen (Dim 3 jan à 16:35)
              6 Z'avais prévenu... - Netra (Lun 4 jan à 00:30)
       5 MDRRRRRR - Elemmirë (Mar 22 dec à 13:02)
              6 C'est quoi du choubidou ??? - Estellanara (Jeu 24 dec à 14:45)
                   7 du latin "chouum, choubae, choubidere" - Elemmirë (Jeu 24 dec à 19:57)
              6 Merci aussi ^^ - Netra (Mar 22 dec à 13:14)
                   7 Ordonnance - Elemmirë (Mar 22 dec à 17:58)
                       8 Tout ça ? - Netra (Mer 23 dec à 10:58)


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 113 ms - 1091 connectés dont 2 robots
2000-2018 © Cercledefaeries