Version Flash ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Masquer l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Répondre à : WA-Exercice 72 - Sans A. 
De : Onirian  Ecrire à <a class=sign href=\'../faeriens/?ID=7\'>Onirian</a>
Page web : http://oneira.net
Date : Vendredi 8 janvier 2010 à 14:44:35
Une fois n'est pas coutume, je participe à la dernière wa plutôt qu'à celle qui me tend les bras depuis maintenant plusieurs mois (Scène de crime, j'ai milles débuts en tête, mais rien qui ne s'écrive).
Tant pis, l'idée était amusante, et le texte court.
Et que l'on ne s'y trompe pas, si un "a" se dévoile, faisant fi des règles, il est bel et bien volontaire.
--

Fée Lettrée.


Je suis m.... Je suis ...udit. Non, je ne peux point. Il me fuit ce mot qui médit.
Je ne comprends comment c’est possible. Peut-on infliger une telle chose ? C’en est trop !
Je dois juste espérer que mon offense est réversible. Comment deviner ? StOrtho, Fée des mots bien écrits, existe en mes pensées. Et mes textes, trop souvent ont bousculés ses règles édictées. Ce crime impuni ne peut le rester en sérénité.
Une lettre en moins, tel est le verdict. Et quoique je tente, je fourche, je trébuche, les mots s’enfuient, se dérobent lorsque je les dicte. Et rien, rien de ce je peux tenter ne perce ce bouclier.
Tout commence en b, se fini en z. Je puis jongler entre ces deux symboles, contourner l’omission, pour que respirent mes lignes, pour que vive l'émotion.
Non... Une clef pour me délier ! Oui, ce texte pour expier. Expulser les erreurs ! Si de b vers z, mes mots se tiennent coi, si mes lettres posées se meuvent en toute loi, peut-être, Fée tu...
Non, trop, trop de fois mes textes furent torturés, blessés d’un s omis, d’un nt oublié. Je mérite cette peine, en silence, je crie. Je hurle un h muet, qui porte en lui son début brisé.

Fée, je comprends. Souvent je tente, je lis, je relis. Si tu souffres de cette prose griffée, je déplore plus encore ne pouvoir y remédier. Rend moi cette ouverture, je peux écrire mieux, j'en suis sûr. S’il te convient, offre moi ce don, et tes yeux, simplement, diront : je le vois, il pourra.

--
Oni, qui se prend pour Vogt.

Ce message a été lu 4095 fois

 Répondre

Titre
Auteur
Email
Page Web
Signature
Couleur:  
Mise en forme fine du texte :

Autres options :

 
 
Message
Icônes
 Défaut 
 Question 
 Remarque 
 Avertissement 
 Réaction 
 Idée 
 Plus 
 Nouvelles 
 Ok 
 Triste 
 Colère 
 Accord 
 Désaccord 
 Amour 
 Brisé 
 Fleur 
   Me prévenir par mail en cas de reponse a ce message

    
Liste des Smileys


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 33 ms - 248 connectés dont 1 robot
2000-2018 © Cercledefaeries