Version HTML ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Afficher l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Commentaire Maedhros, exercice n°127 Voir la page du message Afficher le message parent
De : Narwa Roquen  Ecrire à Narwa Roquen
Date : Mardi 11 fevrier 2014 à 22:46:36
C’est un poème de facture classique, presque hugolien, construit en strophes de 6 vers ( aabccb), soit 2 rimes plates et 4 rimes embrassées, en 12 6 12 12 6 12. Hugo, lui, sur la même alternance de rimes, préfère 12 12 6 12 12 6. Ta construction est plus originale, plus irrégulière, plus déstabilisante.
C’est plus qu’une balade, c’est presque une Odyssée, le voyage d’une vie, dont le vocabulaire soutenu s’émaille de formulations remarquables :
« La distance est un temps que j’épuise en vivant »
« Je ne sais si je suis voyage ou voyageur »


Bricoles :
- J’ai rêvé mon bonheur, une guitare à la main : le e de une n’est officiellement pas muet... et si tu mettais « la guitare » ?
- tu as bien fait de changer " la foule attendait" en "la foule patientait": du coup, tu es retombé sur tes pieds!
- La première et la dernière strophe sont entièrement masculines. Bon, d’accord, c’est l’histoire d’un mec...

Ah, l’alexandrin...On ne s’en lasse pas, ça va bien à notre oreille...
J’ai bien aimé le mirage de l’homme égaré, un petit frisson onirique dans une longue errance. L’ensemble est très poétique... Non non, ce n’est ni un pléonasme ni une redondance...
Narwa Roquen, un jour le printemps viendra...


  
Ce message a été lu 2639 fois

Smileys dans les messages :


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 102 ms - 234 connectés dont 2 robots
2000-2019 © Cercledefaeries