Version Flash ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Masquer l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 WA 147 Maedhros : commentaire Voir la page du message Afficher le message parent
De : Estellanara  Ecrire à Estellanara
Page web : http://estellanara.deviantart.com/
Date : Mardi 10 janvier 2017 à 15:14:24
Hum, un titre intriguant !
"Quand il avançait de son pas lourd et traînant, on aurait dit le Destin en marche." : joli.
Mystérieux, cette histoire de sous-sol. Je me doute que le père y fait un truc pas racontable, qui nécessite ensuite de faire disparaitre toute trace de ses mains.
Sympa le nom de la planète Belliqueuse.
La technologie n'est pas utilisée et la société a régressé ? Curieux... Ah si la technologie est encore utilisée par les riches.
C'est quoi une ménine ?
Sympa, la description des dangers de la forêt primordiale.
Héhé, je commence à deviner que ce commandant à qui il parle a eu un petit accident de forêt...
OK, j'ai rien compris. Quelle transformation ? Quatre monstres ? Les mains du père et du fils ? Ils sont pas censés être trois dans la famille ?
Et c'était quoi cette chrysalide ? Et c'est qui ce commandant ? C'est le père, le serial killer du sujet ?

Deuxième lecture : go !
OK, il se passe un truc horribe en bas, que le père veut soigneusement laisser en bas, d'où ce lavage rituel qui laisse penser que ce qu'il fait en bas lui répugne.
Il y a une allusion aux mains du père. Il y a donc bien un truc spécial avec les mains.
Y a un truc inquiétant en rapport avec la forêt. Les habitants se sont forgé le fantasme de la nymphe et des hybrides humains.
Tu balances pas grand chose comme indice sur le commandant...
OK, le narrateur est né avec la marque de la forêt, si je suis bien, qui préfigure ce qui va lui arriver.
L'histoire semble suggérer que la légende de la nymphe, et donc les disparitions de bûcherons, s'expliquent en quelques sortes par ces mains spéciales du père et du narrateur.
La scène où le commandant bave du sang semble suggérer que le narrateur est en train de le torturer avec ses mains.
Et l'anecdote sur le livre suggère que les mains du narrateur ont une vie qui leur est propre.
La chrysalide pourrait être un scaphandre d'isolement comme ceux des scientifiques dans E.T.
Le père torturerait donc quelqu’un avec l'aide d'un scientifique ? Et directement avec ses mains. La métaphore suggère que les mains spéciales ont un rapport avec la forêt.
A la première lecture, je pensais que les deux monstres étaient le père et la chrysalide mais non, ce sont les deux mains du père.
OK, les quatre monstres à table sont bien les mains du père et du narrateur. Je me demande pourquoi la mère n'est pas touchée. La dernière phrase suggère que la malédiction est génétique.

Bon, j'ai compris le plus gros, je pense. La plus grande zone de flou reste :
- qui est le commandant ?
- qui est cette chrysalide pour laquelle le père et le fils semblent torturer des gens ?
- quel est le lien entre ces mains vivantes et tueuses et la forêt ?

Trucs et machins :
"Quel fils ne voit-il pas son père comme ça ?" : à mon avis c'est pas correct.
"Elle a souffert pendant huit mois" : avait
"je n’ai vraiment respiré" et verbes suivants : idem, concordance des temps

C'est un vrai jeu de piste que de te lire : stimulant !

Est', en pleine lecture.


  
Ce message a été lu 520 fois

Smileys dans les messages :
 
Réponses à ce message :
4 Merci pour ta lecture - Maedhros (Jeu 12 jan à 19:16)
       5 Bon sang mais c'est bien sûr ! - Estellanara (Ven 13 jan à 12:03)


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 107 ms - 460 connectés dont 4 robots
2000-2017 © Cercledefaeries