Version HTML ?

Messages FaeriumForum
 Ajouter un message Retour au forum 
 Rechercher un message Statistiques 
 Derniers messages Login :  S'inscrire !Aide du forum 
 Afficher l'arborescence Mot de passe : Administration
Commentaires
    Se souvenir de moi
Admin Forum 
 Derniers commentaires Admin Commentaires 

 Les comportements thalamiques, Voir la page du message Afficher le message parent
De : Zogrot  Ecrire à Zogrot
Date : Mardi 26 fevrier 2002 à 11:40:58
(en gros,les instincts) sont quand meme apparut a des fins de survies...
En cas de stress, l'adrénaline a parfois des effets bénéfiques.(dans le genre, courrir plus vite quand t'es poursuivis par deux tigres lazus)
Et, pour reprendre ton exemple, si t'es en plein desert en face d'un shaïtan, a moins de maitriser le Prana bindu suffisament pour rester a peut près 7-8 heures dans le desert brulant sans bouger un poil, le temps que le vers se calme et s'éloigne suffisament, j'crois que t'es mal...

De plus, comment aurions nous (les humains) pu arriver a un comportement social sans comportements "thalamiques" dans le genre interattractions.
Et qui dit pas de société dis pas de technologie dit pas d'intelligence.
.(si t'es pas convaincu, je peut te donner d'autres exemples peut etre plus convaincants mais c'est le premier qui m'est venu)
Soit, certaines impulsions "thalamiques" sont néfastes (violence, rivalité mâle, territorialité...) mais il serait un peu hatif de dire, je cite "ce n'est pas bien."
Je pense que c'est certaines impulsions qui nous poussent a avoir une morale(sens large du terme) dans un certain sens (compassion, pitié, peur...). Et amoralité et intelligence font mauvais ménage.

En gros, a mon sens, le "cortical" est là pour controler le "thalamique" mais ce dernier est indispensable voire vital.

Zogrot Gosseyn.

P.S. Vive la société insectoïde, vive l'altruisme strict!
P.P.S. Euh... Nan rien.


  
Ce message a été lu 2562 fois

Smileys dans les messages :
 
Réponses à ce message :

Pages suivantes : 1 - 2
Scytale  Ecrire à Scytale

2002-02-27 17:18:31 

 Je suis d'accord..Détails
..les réactions thalamiques peuvent être salutaires dans certains cas car n'ayant pas à être traitées par la raison, elle permettent des actions plus rapides..etc

Par contre (et cela dit juste pour casser ton exemple ;), un Shaï hulud ne reste pas 7-8 heures au même endroit, il ne fait que passer en général. De plus, si tu vois qu'il a une grosse crampe et est parti pour rester un moment, libre à toi de faire marcher ton cerveau pour trouver une solution moins con que partir en courant (du genre, sortir un marteleur)

Cependant, je le répète, le non-a ne veut pas bannir complêtement son thalamisme (ce serait de toutes manières impossible) mais juste exercer un contrôle sur lui, ne pas se laisser entrainer par ses émotions dans des situations qu'il regretterait à coup sûr (cf : le coup de l'elfette). C'est en somme un décalage entre l'envie et l'action, qui permet de peser le pour et le contre et de ne pas forcément céder à ses instincts. L'homme qui ne possède pas ce décalage reste proche de l'animal.

Dans cette optique, cela n'exclue nullement les relations sociales, au contarire, cela favorise celles ci, par des échanges enrichissants. Pas de soucis pour l'intelligence et la technologie donc.

En effet, tu fais bien de remarquer que certains comportements thalamiques sont très merdiques (ressentiment, jalousie, colère, amour même, et j'en passe) et ne font généralement que nous nuire. Dans ces conditions, autant essayer de nous en débarrasser, si cela peut nous rendre meilleurs et plus heureux (ou moins malheureux, à vous de voir)
Ainsi, quand je dis "pas bien", j'entends qu'il n'est pas bien de toujours céder, comme certaines personnes que je connais ou ai connu (cf : Bucheron)

"En gros, a mon sens, le "cortical" est là pour controler le "thalamique" mais ce dernier est indispensable voire vital" - Tout à fait d'accord donc.

Par contre, pour ce que tu dis sur la morale, je ne suis pas sûr de comprendre..

Scytale,
fallait pas me lancer :p

Ce message a été lu 2850 fois
Fladnag  Ecrire à Fladnag

2002-02-27 19:18:19 

 Detail dunéenDétails
Meme si le ver a une *crampe*, je ne pense pas que sortir un marteleur soit tres malin... le marteleur attire le ver. On doit donc le positionner loin de celui ci ! Si tu met un marteleur en marche devant un ver, je donne pas cher de ta peau !!

Fladnag, qui a quelques souvenirs de Dune...

PS : et si le thalamique est "bridé" ou controlé inconsciemment ? cad que la personne ne controle pas son influence, celle ci se contentant d'etre reduite par son subconscient, c'est quand meme un non-a ?

Fladnag, qui a aussi des souvenirs de Van Vogt...

Fladnag, qui se souvient aussi qu'il a déja signé, et que ca fait donc une 3eme signature que celle ci...

Ce message a été lu 1684 fois
sugirva  Ecrire à sugirva

2002-02-28 01:33:37 

 corrections...Détails
Ben en fait, si tu balances le marteleur dans une direction et que tu coures dans l'autre il y a aucun problème...d'autre part, il existe une façon de marcher fremen qui évite la venue du ver...
à bon entendeur salut.

Sugirva,
qui fait court

Ce message a été lu 1316 fois
Fladnag  Ecrire à Fladnag

2002-02-28 14:14:01 

 Peut etre ais-je tort mais...Détails
J'ai toujours vu le marteleur comme un objet que l'on installait dans le sable. Ce qui demande une certaine preparation, on ne peut pas se contenter de le "jeter"...
Enfin, c ma vision des choses, ca fait longtemps que j'ai lu Dune...

Pour la maniere de marcher fremen, je suis d'accord...

Fladnag, qui fait pas long

Ce message a été lu 1374 fois
Scytale  Ecrire à Scytale

2002-02-28 17:50:23 

 L'avis de l'expert :pDétails
Le marteleur est un petit appareil de simple facture et absolument sans mystère. Il est constitué d'un tube, de forme allongée, destiné à être planté dans le sable et à emettre dans celui ci des vibrations, à l'aide d'un petit marteau frappant une membrane et propageant des ondes dans le sol.

Grâce à un tel engin, il est aisé d'appeller et de leurrer des vers depuis une bonne distance, ceux ci étant très vigilants et détectant tout de suite le moindre bruit suspect sur leur territoire désertiquement silencieux.

Ainsi, à moins d'avoir à faire à un vers un peu bouché, un marteleur lancé et de ce fait couché sur le sol sera sûrement assez puissant pour l'attirer au loin, compte tenu de l'ouie du vers, de la force du lanceur, du temps que met le fut du distille pour refroidir et de l'âge du navigateur.

Scytale,
pédagogue.

Ce message a été lu 1362 fois
Estellanara  Ecrire à Estellanara

2002-03-01 04:16:20 

 Nietzsche...Détails
...a dit:
ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.
Corollaire: toute expérience et par extension toute émotion est bonne à prendre puisqu'elle nous enrichit et nous renforce.
Et toc, méditez cela, mes bons!

Estellanara, fallait que je m'en mèle!!
PS: notez bien que je ne suis pas encore convaincue du bien fondé de ce que je viens d'écrire mais étant donné que l'on ne peut pas échapper à ces éventuelles mésaventures de la vie, autant leur trouver un intéret et en tirer parti.
PPS:vous avez vu, mon ps a plus de sens que mon message. Etonnant, non?
PPS: remarquez qu'à bien y réfléchir, on peut échapper facilement à ces mésaventures en mettant fin à ses jours mais ceci est une autre et fort intéressante conversation...

Ce message a été lu 1664 fois
Scytale  Ecrire à Scytale

2002-03-01 09:10:40 

 Nietzsche était un gros thalamiqueDétails
(improvisation totale)
(j'ai du me relire 3 fois pour l'orthographe du nom..)

Que penser de cette citation éculée..?
D'une part que c'est faux, et d'autre part que même si c'était vrai, ça ne changerait pas grand chose au problème.
Argumenté n'est-ce pas ? Si tu y pense, cette conclusion s'imposera d'elle même je crois.

Scytale,
qui médite des conversation de restaurant chinois (private joke..)

Ce message a été lu 1374 fois
Zogrot  Ecrire à Zogrot

2002-03-02 00:55:09 

 L'amour est au coeur du mal...Détails
Y'a qu'un célibataire endurci pour dire que l'amour est, je cite, "très merdique"... Comme a mon sens l'amour est une sorte "d'amitié déformée et plus ou moins amplifiée(+ du sexe sinon c'est fadasse, oups, j'vais me faire frapper...)", autant dire que j'suis pas d'accord. Enfin... On se r'fait pas hein?

Quand au non-A, je ne nie pas que ça peut rendre un individu plus performant, mais de là a dire que ça peut nous rendre "meilleurs et plus heureux"... Bof,j'ai comme un doute.
A mon sens, le bonheur est la réussite des chose que l'on entreprend et dont on a envie. Dans ce sens, il peut ètre aussi bien thalamique que cortical.

A mon sens, dans le "cortical" qui est opposé au thalamique, il n'y a pas de notion de bien et de mal,alors quand au fait d'etre meilleur, j'ai encore un doute.
Comme me disais mon vieux maitre: un con qui se controle est aussi con qu'un con qui se lache. Après tout la religion n'est elle pas un moyen de controle de son thalamisme?(peur de la mort, plaisir et desir charnel...) C'est pas pour ça que ça rend les devots "meilleurs" que les non croyants; J'ai connu des gens qui était beaucoup plus corticaux que moi et qui était franchement plus cons.(bien que j'en aie déja une certaine couche...)

Et quand tu dis, je cite "L'homme qui ne possède pas ce décalage reste proche de l'animal.", Je suis trop attaché a mon coté animal pour etre d'accord avec toi. Quand je vois l'impact des activités humaines sur notre planète, j'ai plus honte d'etre humain qu'autre chose; L'espece humaine se comporte comme une espece nuisible.(sauf que l'espece nuisible ne nuit qu'a l'homme, ce dernier nuit au reste.) Mais bon, je m'égare...

En ce qui concerne la morale, laisse tomber ça devait etre une connerie.

Voila, éclaire moi de ta lanterne que je te prouve que la mienne est plus brillante.(au moins pour un temps...)

Zogrot, trop de colère il a en lui.

P.S. Laissons tomber l'exemple de Shai hulud:
-ouais mais si t'es sur des sables tambours?
-M'en fou j'ai mon orni portatif!
-Ouais mais y'a plus d'essence!
Etc, etc...

Ce message a été lu 1381 fois
Estellanara  Ecrire à Estellanara

2002-03-02 01:19:20 

 Méditation chinoise...Détails
Si tu relis bien mon PS, tu verras que je suis d'accord avec toi. Ce truc ne me parait qu'un prétexte pour ne pas avouer que les malheurs ne servent à rien... Mais cependant, cette philosophie optimiste et guerrière me séduit, je l'avoue. Voir la vie comme un combat dont on peut sortir vainqueur et chaque douleur comme une épreuve qui vous endurcit pour la suite me parait une idéologie assez positive, finalement. C'est un truc à la highlander: il ne peut en rester qu'un et ce sera moi!
Tu devrais parler de Houellebecq ici, histoire de lire les commentaires. J'en ai déjà touché deux mots à Zogrot.

Estellou, et bonjour à Daneel et dis-lui de refaire sa mignonne tresse pour quand je viendrai!

Ce message a été lu 1774 fois
Estellanara  Ecrire à Estellanara

2002-03-02 01:39:03 

 Quelque part...Détails
Ca rejoint pas mal ce que je t'avais dit sur le suicide que je considère quelque part comme une lacheté. Se tuer, c'est choisir de fuir ses problèmes et faire souffrir les autres au lieu d'endurer stoïquement ses soufrances et d'attendre des temps meilleurs. Qu'en pensez-vous, les autres?

Estellou, pensive...

Ce message a été lu 1520 fois
sugirva  Ecrire à sugirva

2002-03-03 20:40:47 

 Et bien, pensons donc...Détails
Et pour donner ma pensée personnelle sur le suicide, je ne pense pas forcément que ce soit réellement synonime de lacheté, ou même de courage. Je pense simplement qu'il montre le mal-être de certaines personnes dans une civilisation qui les rejette ou qu'eux mêmes rejettent...
Le suicide est un acte de desespoir total face à une situation pas forcément voulue et dans laquelle on ne sait ou ne peut sortir. en cela le suicide peut être une solution même si elle est extrèmement brutale et douloureuse.
Mais la question du suicide entraine irrémédiablement celle de la vie après la mort qui est un débat ma fois fort controversé... En effet, qui sait s'il n'est pas mieux de se suicider afin de passer dans un monde meilleur ?

Sugirva,
euh...ben voilà ce que j'en pense...en gros...

Ps : en très gros...

Ce message a été lu 1408 fois
z653z  Ecrire à z653z

2002-03-05 12:52:05 

 chtites penséesDétails
Chacun est le con d'un autre.
Si le fait de juger quelqu'un "con" n'était qu'une non-envie de se mettre à sa place... de ne pas chercher à le comprendre un peu. Quoique je pense qu'essayer de comprendre quelqu'un me semble vain....

Peut-on vraiment juger une espèce (végétale ou animale) comme définitivement nuisible ? J'en doute...


z653z qui pense aussi

Ce message a été lu 1469 fois
Zogrot  Ecrire à Zogrot

2002-03-08 22:58:35 

 C'est vrai?Détails
On a tous notre définition de la connerie...
Bon on va peut etre éviter la définition initiale de "con" (mon vieux complice...).

Mais a mon sens, un con c'est quelqu'un qui fait aux autres ce qu'il n'aimerais pas qu'on lui fasse, en gros.
On a tous été egoïste un jour ou l'autre, mais il y a beaucoup de personnes qui le sont la plupart du temps, et c'est ca que j'appelle un con.(toujours en gros)
Ca n'a rien avoir, pour moi, avec le fait de ne pas vouloir me mettre dans la peau ou pas du con en question. Comme disait Brel; (j'aimerais) "etre une heure(seulement,quelquefois,juste une heure durant) beau et con a la fois"
Cela dit, j'aimerais vraiment pas ètre dans la peau d'un beauf chomeur, gros, un ricard a la main et votant Lepen.
Et comprendre un con, ça m'interesse pas, une explication n'est jamais une excuse.(un violeur qui s'est fait violer dans son enfance n'en est pas moins coupable, meme si c'en est la cause.)

Quand au fait de juger une espèce, je suis parfaitement d'accord avec toi, mais c'est l'Homme qui se permet de définir des animaux comme nuisible alors qu'il détruit lui même la nature. Ce qui colle parfaitement avec ma définition (approximative) de la connerie.
Par exemple, donne moi le nom d'un charognard qui a bonne réputation...(alors que c'est un niveau trophique indispensable dans un écosystème)
Je fait des études d'écologie et j'ai des equations pour savoir l'importance d'une espèce pour la biodiversité, afin de savoir s'il faut dépenser des sous pour la sauver ou si on peut la laisser crever la conscience tranquille!

Moi je trouve ça gerbant... L'Homme se permet de juger une espèce nuisible ou inutile. Dans ce cas, je me permet de juger l'humanité comme nuisible.(surtout que la définition de nuisible colle parfaitement aux activités humaine.)

Zogrot, j'm'explique.

P.S. Dit, Z, quand tu met un message de z654z et que tu signe z653z, ça me donne mal a la tête. Est-ce un signe de schizophrénie naissante?

Ce message a été lu 1580 fois
z653z  Ecrire à z653z

2002-03-11 16:37:05 

 l'histoire du z654zDétails
j'ai réservé mon pseudo z653z
mais comme je déteste l'image par défaut, je signais z654z jusqu'à ce que Fladnag m'explique comment contourner le maillage électronique :)

j'ai compris ce que tu voulais dire dans ton précédent message et je n'ai rien d'autre à ajouter :)

Ce message a été lu 1489 fois
Ylal Mirosj

2002-03-17 15:34:29 

 Pari délicatDétails
<< En effet, qui sait s'il n'est pas mieux de se suicider afin de passer dans un monde meilleur ? >>

Soit il est meilleur...
Soit il n'est pas mieux...
Soit il est pire.

Sur quels critères parier ? Ceux proclamer par les hommes en robe qui crient dans les églises/mosquées/synagogue/etc ?

Question transversale : peut-on se suicider dans l'éventuel "au-delà", afin de rejoindre un monde encore meilleur, encore pire, ou en tout cas différent ? Et ainsi de suite.
Amusant, non ?

Ylal, nouveau.

Ce message a été lu 1618 fois
Ylal Mirosj

2002-03-17 16:45:34 

 une idée, comme ça...Détails
L'homme, tout nuisible qu'il est pour l'écologie actuelle, n'est pas à mon sens à euthanasier dès aujourd'hui.

D'une part, je ne crois pas que ce soit une caractéristique immuable de l'espèce, mais plutôt l'expression de la connerie de certains (je prends "con" dans le sens où tu l'as défini, car j'aime bien quand les mots sont définis... moi j'aurais plutôt utilisé le terme de "salaud" ;). Bref, un truc à changer en urgence avant que la terre ressemble à la lune et que l'écosystème soit réduit à une poignée de bactéries friandes de raditions atomico-nucléaires lourdes ou à quelques protozoaires survivants aux effets de serre et gaz divers.

D'autre part, en grand optimiste, je me dis que pitêtre un jour l'Homme avec sa majuscule ira ensemmencer d'autres planètes de sa mauvaise graine et de celles diverses nées sur Terre. Si c'est pour remplacer d'autres écosystèmes par le nôtre, je trouve cela idiot, mais si on en crée là où il n'y en avait pas, le suicide écologique terrien deviendra sans doute plus acceptable (je ne sais pas si je me fais bien comprendre...).

J'ajoute que je ne prétends pas contredire Zogrot, puisque j'ai bien l'impression qu'il est globalement du même avis que moi, mais plutôt développer des choses qu'il n'avait pas évoquées.

Ylal,
prolixe pour ses premières apparitions

Ce message a été lu 1342 fois
Ylal Mirosj

2002-03-17 17:05:09 

 Objection, votre HonneurDétails
<< Cependant, je le répète, le non-a ne veut pas bannir complêtement son thalamisme (ce serait de toutes manières impossible) >>

Juste pour dire de, je tiens à préciser que si, c'est possible. Cela porte même le doux nom d'athymhormie schizoïde.
Cet aspect (ce n'est pas à proprement parler un état pathologique) du comportement est souvent présent chez les schizophrènes, dont par exemple les autistes (mais pas tous). Il se caractérise justement par une absence totale de réactions thymiques ou affectives (c'est à dire tout ce qui touche à l'humeur et aux émotions, en gros ; inclure les "sentiments"), le sujet ne manifestant ni colère, ni joie, ni amour, ni passion, ni tristesse, ni tout autre forme d'émotion. En général, ils donnent un peu l'impression à leur entourage d'une existence "mécanique" (c'est le terme clinique, je suis désolé pour les partisans des robots-pouvant-avoir-des-sentiments), non pas automatisée, mais froide et détachée. Un peu comme Spock, en pire (du moins il me semble, je ne suis pas spécialiste de la série).

Enfin, je dis "en pire", comme je pourrais dire "en mieux", car je ne comptais pas porter de jugement de valeur. En effet, il apparaît que ce type de comportement est une gêne uniquement pour l'entourage qui éprouve souvent des difficultés relationnelles dans ses contacts sociaux avec le sujet (je suppose que cela sous-entend un entourage exclusivement thalamique). Le sujet, lui, n'éprouve pas d'émotion particulière quant à son état (normal, me direz-vous) et il n'est pas considéré comme handicapant pour le quotidien (si ce n'est lesdites difficultés relationnelles, mais ce n'est pas de sa faute). Le problème reste que cet état est très souvent lié à une schizophrénie, donc à des troubles de la personnalité voire à une dépersonnalisation, aux délires non-systématisés, aux troubles hallucinatoires, et toute une ribambelle de choses déjà bien plus gênantes. Alors est-ce qu'il y a une corrélation entre cette athymhormie et la dépersonnalisation, un lien de cause à effet ? Impossible à dire dans l'état actuel des connaissances psychopathologiques (mais l'idée me paraît intéressante).

C'était la minute érudition.

Ylal, qui repart d'où il est venu

Ce message a été lu 1458 fois
Estellanara  Ecrire à Estellanara

2002-03-17 17:09:58 

 La terraformation en question...Détails
Je n'avais pas envisagé cette possibilité. Mais je mettrais un bémol à ton optimisme si tu me le permets. Si l'homme s'installe sur des planêtes, c'est qu'elles ont un minimum de conditions favorables. Et si elles les ont, elles ont sans doute aussi un écosystème que les hommes écraseraient sous le leur. cf Isaac Asimov...
Qu'en penses-tu?

Estellanara, quand même un peu pessimiste.

Ce message a été lu 1478 fois
Ylal Mirosj

2002-03-17 17:27:11 

 Après tout...Détails
Puisque je n'ai pas donné de contrainte de temps...
Pour moi, la science a des limites : celles des scientifiques. Je suppose donc qu'il est possible de terraformer une Mars sur laquelle aucun organisme, actuellement, ne répond à la définition de "vivant", même si ce n'est pas de la tarte. J'ignore tout des moyens et des connaissances qui seront à la disposition des ingénieurs du quatrième millénaire, mais quand je vois, par exemple, les progrès qui ont été effectués en biologie de Pasteur à nos jours, en un siècle de rien du tout, je suis effectivement optimiste, si ce n'est confiant.

La SF est déjà très imaginative dans le domaine de la conquête spaciale, et les idées de colonisation écologique n'ont presque plus besoin, parfois, que des moyens technologiques à la hauteur.

Donc, la terraformation de n'importe quelle tellurique sans écosystème, j'y crois, même si ce n'est pas pour demain. A quand la création de planètes ? ;)

Ylal, science et fiction

Ce message a été lu 1589 fois
Fladnag  Ecrire à Fladnag

2002-03-18 12:40:27 

 athymhormie schiz-machinDétails
Tout a fait d'accord avec toi quand tu dis que ca ne derange que l'entourage...
Cette methode peut aussi etre un moyen de protection contre le monde exterieur. Ne plus etre oblige de reagir aux evenements. Ne plus aimer, ne plus hair, et donc ne plus souffrir.
Mais je ne pense pas que ca implique une depersonnalisation de la personne... elle est insensible, d'accord, mais elle a encore une personnalite...
Les schizophrenes se suicident parfois. les athymhormique-trucs aussi je pense. Ceux qui restent en vie (et qui ont les moyens de ne pas l'etre) ont une raison pour ca... et cette raison fonde les base de leur personnalite.
Ainsi, on peut etre "insensibles" aux emotions/stimulis emotionnels exterieur et garder au fond de soi une raison de vivre, meme si elle s'appelle l'instinct de conservation.
Et alors la personne ne souffre pas en effet... du moins, si elle ne se rappelle pas sa vie precedente... sa vie emotionnelle... dans l'hypothese ou elle en a eu une.

Fladnag, ze come back

Ce message a été lu 1740 fois
Telglin  

2002-03-18 13:20:23 

 Bienvenue !Détails
Salutations à toi, Ylal, sois le bienvenu sur ce forum.

Débarquer en parlant de suicide, c'est très fort :o)

Comment savoir ce qui se passe dans la tête d'un suicidé ? Pas évident. Je ne crois pas qu'un débat philosophique puisse répondre à cette question, ce qui ne m'empêchera pas d'émettre mon avis.

Je ne crois ps qu'un sucidé réfléchisse en terme d'avenir. Se projeter dans le futur est une démarche très constructive. Or le suicidé a des instincts de mort (ou de fuite) qui n'ont rien de constructifs.
Pour lui, qu'il y ait ou non un au-delà, qu'il soit meilleur ou non n'a pas d'importance; ce qui importe c'est le monde présent et passé.

Et il juge sa vie présente et passée suffisamment inintéressante pour y mettre un terme. Il veut fuir une souffrance, pas trouver le bonheur.

Telglin

Ce message a été lu 1441 fois
Telglin  

2002-03-18 13:28:06 

 TechniquementDétails
La terraformation de Mars n'est pas loin d'être techniquement possible : un petit balai spacial de cargo déposant le matériel, des robots qui montent une jolie serre sur place, quelques décennies pour qu'un écosystème se crée sous la serre...et on envoie la première famille martienne. Simple, non ?

Les hommes savent déjà vivre dans l'espace (cf station Mir et celle, internationale, actuellement en construction). Ils pourraient très bien s'installer quelque part sur une planète.

Problème n°1 : le temps de transport
Problème n°2 : les inconnues quant à l'acclimatation des espèces dans un environnement spécial
Problème n°3 : ça coûte un max de thunes
Problème n°4 : ben en fait, techniquement c'est pas encore tout-à-fait faisable :o)

Telglin

Ce message a été lu 1642 fois
Zogrot  Ecrire à Zogrot

2002-03-19 14:52:54 

 Empire galactique.Détails
Pour le terme "salaud", je suis entièrement d'accord mais je ne trouvais pas l'equivalent de "connerie" avec sa racine. il faut donc comprendre "sale con" quand je dis con.(gros con est un terme affectif...)

Quand a ta pensée optimiste, elle me fait plutot peur... L'homme en opportuniste qu'il est ne prendra pas la peine de prendre la biodiversité terrestre pour le cloner sur une autre planète.(trop cher.) Il prendra, je pense, juste l'écosystème artificiel qu'il a paufiné depuis l'apparition de l'agriculture et de l'elevage et qui est centré sur l'homme et ou tout élément superflu(non utile a l'homme) est éliminé:
-De l'herbe, des vaches mangeant l'herbe, l'homme mangeant des vaches. L'herbe ne sert a rien, si on essayait de remplacer l'herbe par quelque chose qu'on a sous la main, les restes des cadavres de vaches par exemple---> Les farines de viandes.
De la terre, du blé poussant sur la terre, l'homme mange le blé. La terre ne sert a rien pour l'homme.(ça prend de la place l'hiver)---> Les cultures hors sol.(les racines trempent dans une solution nutritive)
Bof, franchement, ça me donne pas envie.
Moi je suis attaché a la nature, sinon dans les faits, au moins dans les idées(honte a moi). et le nombre d'espèces décroit de jour en jour alors que nous avons a peine découvert le centième des espèces terrestres, on arrive encore a découvrir de nouvelles espèces de grand vertébrés terrestres de nos jour. Il y a des tonnes d'espèces qui disparaissent chaque jour et dont nous ignorons meme l'existence!
Alors si on ensemence d'autres planètes, j'espère qu'elles seront vide...

Zogrot, c'était quoi le sujet au départ?

Ce message a été lu 1412 fois
Scytale  Ecrire à Scytale

2002-03-20 00:04:28 

 euh..Détails
Tu peux me dire à quoi ça sert tout ça :
- Le courage
- "Endurer stoïquement ses soufrances"

C'est une façon rester fier, dans l'honneur, de ne pas perdre la face ?
Je ne suis pas sûr de comprendre mais si c'est le cas, je trouve ça vraiment lamentable (je n'hésite pas sur les termes puisque je sais que tu ne prendras pas mal ;)

Scytale.

Ce message a été lu 1689 fois
Scytale  Ecrire à Scytale

2002-03-20 00:11:46 

 La mort qui ritDétails
"peut-on se suicider dans l'éventuel "au-delà", afin de rejoindre un monde encore meilleur, encore pire, ou en tout cas différent ? Et ainsi de suite.
Amusant, non ?"

En effet, c'est comme les boites de vache qui rit, ça donne une idée de l'infini.

Toutes ces consodérations me rappellent le pari de Pascal qui disait que puisqu'il existe une possibilité que dieu exxiste, autant le respecter au cas où (aller à l'église et tout le toutim).
Personnellement, j'accorde une si petite probabilité à cette chose que je ne consacrerais pas une minute de mon temps. Le pari est fait.
Si on y croit à 10 %, on peut en effet raisonnablement passer un peu de sa journée à prier et à se faire pardonner.

La foi est aussi un thème qui mérite d'être abordé et je veux bien m'y pencher une prochaine fois si ça vous intéresse.

Scytale.

Ce message a été lu 1513 fois
Scytale  Ecrire à Scytale

2002-03-20 00:32:08 

 Oula..Détails
J'allais remettre ma forumisation à plus tard mais décidement, je ne peux pas laisser passer ça.

Encore une fois Telglin je me permet de décortiquer un peu ton message (il est somme toute assez rare que nous nous trouvions en désaccord, je pense que tu me passeras ça ;)

"Comment savoir ce qui se passe dans la tête d'un suicidé ?"

>> Tu sous-entends que les suicidés/aires ont des cerveaux si radicalement différents des notres qu'il sont incompréhensibles ? Je ne vois pas ce qui te fait arriver à cette affirmation.

Je ne crois ps qu'un sucidé réfléchisse en terme d'avenir. Se projeter dans le futur est une démarche très constructive. Or le suicidé a des instincts de mort (ou de fuite) qui n'ont rien de constructifs.

>> Il existe plusieurs forme à cela. Certains agissent sur un coup de tête et ne pensent pas à grand chose sur le moment. Ils cèdent à la pression et leurs actes ne sont plus contrôlé et rationnalisés. Cela débouche sur des suicide merdiques, à la va vite, douloureux et souvent ratés (j'en connais un, je ne sors pas cela de rien)
D'autres sont plus réfléchis et tout à fait intelligibles. Ils fonctionnent selon le même mode pensée structurée que toi ou moi et pourrons parfaitement argumenter leur choix si besoin est (sans être vraiment dans ce cas, j'ai argumenté dans ce sens quelques messages plus haut) - il ne s'agit donc pas ici "d'instincts".

Pour lui, qu'il y ait ou non un au-delà, qu'il soit meilleur ou non n'a pas d'importance; ce qui importe c'est le monde présent et passé.

>> Dans la deuxième catégorie (dans les fait, la distinction n'est pas nécéssairement aussi nette bien entendu). Il peut y avoir spéculation sur l'avenir, et c'est même souvent le cas à mon avis. D'ailleurs, les menaces catholiques de damnation éternelle (culture Dracula..;) furent créent pour contrer le phénomène des suicides, sans doute fréquent en ces temps plus rudes.
Souvent, le suicidaire croit au néant, dans ces conditions, aucune raison de s'en soucier.

Et il juge sa vie présente et passée suffisamment inintéressante pour y mettre un terme. Il veut fuir une souffrance, pas trouver le bonheur.

>> C'est juste, et ne dit-on pas "trouver la paix", ou "l'oubli" ?
La forme orale est assez inadaptée au sujet (décalage, lenteur..etc), c'est regretable.

Scytale.

Ce message a été lu 1384 fois
Scytale  Ecrire à Scytale

2002-03-20 01:05:06 

 Réponse, enfin :Détails
Navré pour le léger contretemps..
Je vais continuer avec ma vieille technique de citation/commentaire :

"Y'a qu'un célibataire endurci pour dire que l'amour est, je cite, "très merdique"... "

>> C'était juste une façon (maladroite, je le concède) de te faire réagir, cher Zogrot :p

"Comme a mon sens l'amour est une sorte "d'amitié déformée et plus ou moins amplifiée(+ du sexe..."

>> Il se trouve que j'étais aussi arrivé à cette conclusion. Cela dit, c'est sûrement culturel, mais beaucoup y ajoutent une aura presque mystique, et en attendent beaucoup plus.. (le mariage religieux, avec sa fidélité éternelle et son amour exclusif et inébranlable est assez représentatif de cet état de choses)
Du coup, j'ai un ami qui, aprés quelques expèriences sans lendemain soufre a soufert chaque fois gravement de ses ruptures (frustration, désespoir). A tel point qu'il est si avide de présence de l'autre qu'il est prêt à se jeter dans les bras de la première venue. Bel exemple de thalamisme en liberté. Résultat :
- Sa conception idéalisée de l'amour l'a fait soufrir.
- Il n'a pas su maitriser l'intensité de ses émotion pendant et au terme de la relation
- Il est maintenant difficilement réparable (j'y travaille..) et finira avec une décérébrée, insatisfait et malheureux. Voilà pour l'amour. Le non-A ne se privera pas des avantages du couple mais saura se protéger des ses conséquences nuisibles à plus ou moins long terme.

"A mon sens, le bonheur est la réussite des chose que l'on entreprend et dont on a envie. Dans ce sens, il peut ètre aussi bien thalamique que cortical."

>> Là, je suis tout à fait d'accord. On peut être heureux en étant thalamique. On peut aussi être plus heureux en étant un peu plus corticale. Si on ne parvient pas à des bonheurs thalamiques, on peut aussi y arriver comme ça (si je deviens confus.. désolé)

"A mon sens, dans le "cortical" qui est opposé au thalamique, il n'y a pas de notion de bien et de mal,alors quand au fait d'etre meilleur, j'ai encore un doute."

Le terme, sans doute mal choisi n'avait aucune connotation morale, il s'agissait juste, pour jargonner, "d'improvement", d'amélioration de soit, indépendant de tout concept de bien ou de mal (je trouve l'amoralité plus confortable)

(...) Je passe la considération théologique mais j'y reviendrai prochainement.

"Et quand tu dis, je cite "L'homme qui ne possède pas ce décalage reste proche de l'animal.", Je suis trop attaché a mon coté animal pour etre d'accord avec toi."

>> Je répond simplement : pourquoi ?


"Quand je vois l'impact des activités humaines sur notre planète, j'ai plus honte d'etre humain qu'autre chose; L'espece humaine se comporte comme une espece nuisible.(sauf que l'espece nuisible ne nuit qu'a l'homme, ce dernier nuit au reste.) Mais bon, je m'égare..."

>> C'est une autre histoire en effet :op
Et là aussi, je pense que la planête a tout à gagner à être gérée avec la raison (écologie, long terme) qu'avec les émotions (précipitation, appat du gain..). Mais bon, je m'égare à mon tour..


Scytale.

Ce message a été lu 1351 fois
Scytale  Ecrire à Scytale

2002-03-20 01:09:33 

 Rien à voir mais bienvenu :)Détails
Je m'incruste un moment juste pour te souhaiter comme ça de rester aussi "prolixe", les temps sont durs en première page et.. (bla bla habituel de présentation..etc).
Bienvenu donc.

Scytale,
version abrégée.

Ce message a été lu 1773 fois
z653z  Ecrire à z653z

2002-03-20 12:23:43 

 L'enfer est pavé de bonnes intentionsDétails
Le pari de Pascal peut être aussi criticable avec cette citation... J'ai cru entendre parler d'un "malin génie" dans des discussions philosophiques.

Il peut l'être aussi dans la mesure où, d'après une certaine forme de morale, il vaut mieux être gentil sans attendre qqchose plutôt que de l'être pour un éventuel au-délà avec récompense...

z653z, un peu décousu comme argumentaire :(

Ce message a été lu 1364 fois
z653z  Ecrire à z653z

2002-03-20 13:10:10 

 ptit ajoutDétails
Je me demande même si le fait de toujours vouloir rester digne et fier n'est pas une faiblesse... Vu que l'on pourrait profiter de ce trait de caractère.

z653z qui, aujourd'hui, n'a vraiment pas envie de développer ses arguments

Ce message a été lu 1524 fois

Pages suivantes : 1 - 2


Forum basé sur le Dalai Forum v1.03. Modifié et adapté par Fladnag


Page générée en 133 ms - 257 connectés dont 3 robots
2000-2018 © Cercledefaeries