Version HTML ?



La Ballade des Fées

La Lune joue dans l'Aver ;
Sur la grève déchirée
Les Morganès chantent la Mer,
Demoiselles au coeur brisé,
Des abysses la Lumière
Que le Soleil va voiler.
Elles s'éteindront, éphémères...

Le soir tombe à la lisière
De la Forêt enchantée ;
Ecoute le vent, petit frère,
Ecoute le chant bleu des Fées,
Elles dansent, si douces, légères,
Venues des temps oubliés.
Elles s'éteindront, éphémères...

Brillants Tan-Noz qui brûlèrent
Un à un les jours blessés,
Les voici, fillettes fières,
Parmi les arbres inchangés,
Jouant près de la source claire,
Elles ne savent plus pleurer.
Elles s'éteindront, éphémères...

Ecrire à Netra
© Netra



Publication : 13 June 2005
Dernière modification : 09 November 2006


Noter cette page : Vous devez vous identifier pour utiliser le système de notation

A toi de choisir parmi les récits et illustrations sur le site

Estellanara
Un conte de Laponie  
Narwa Roquen
Affaires de famille  
Trahisons
Fladnag
Résilience  
Lindorië
Emergence spatio-temporelle
La Forêt sans Retour  
Netra
La Ballade des Fées  

signifie que la participation est un Texte.
signifie que la participation contient un Dessin.


2 Commentaires :

thitha 
le 08-11-2005 à 16h23
 Ce message est écrit en langage SMS ou comporte trop de fautes.
Par conséquent, il ne s'affichera pas. Pour le voir tout de même, à vos risques et périls linguistiques, cliquez ici
miri 
le 21-06-2005 à 12h16
il y a dans ce poeme
une musique qui chante
ce poeme est vraiment à l'image de ce qu'est pour moi une fée
et j'adore la continuité des rimes dans tout le poeme, ca donne un rythme de danse
merci :)


Ajouter un commentaire

Pseudo
Mail
Titre ou commentaire concis
Commentaire détaillé
(Optionnel)



Page générée en 94 ms - 293 connectés dont 2 robots
2000-2017 © Cercledefaeries