Version HTML ?

Des mots en l'air

Le soleil n'aiguise plus sa course sur la plaine
Présageant dans le ciel, le déclin de l'été,
Et l'étendue morose des nuages qui se traînent
Dicte à l'âme sa tristesse et l'ombre des regrets...
Quelques rêts seulement capricieux, insolents,
Parent de leurs frusques ici ou là, un lieu
Et les éructations disgracieuses du vent
Ont évincés la brise, faisant poindre l'adieu...
Mais la crainte accrochée aux portes de l'automne
Des pluies aux tiges molles, des morsures du temps,
C'est déjà la promesse d'une escale monotone
Où le poète s'exile pour mieux vivre l'instant...
L'arrière-saison parfois, comme un été indien
Ravit notre regard, apaisant la pensée,
Et se gonflant d'espoir à chaque lendemain,
Va offrir sa palette à la plume ranimée...
La métamorphose des jours grave la mémoire
De qui peut s'étonner d'un été qui s'enfuit,
Tandis que les enfants, insouciants, vont s'asseoir
Sur les bancs de l'école pour apprendre la vie

Ecrire à zinho
© zinho



Publication : 08 April 2007
Dernière modification : 08 April 2007


Noter cette page : Vous devez vous identifier pour utiliser le système de notation
Page 1 - Page 2 - Page 3
Aaricia
Amitié  
Aredhel
Tinkerbell  
CATHY ECK
Comme un rêve  
Message d'un ange  
Par dela les mots  
Colibri
Le Miroir de Capuchon
Les fées du Sorbier
Colibri et Kalfea
L'elfe et la fille-oiseau
DESIDERIA
Elfe  
Innocence  
La Flamme Bleue  
La Nonchalante  
Margot la Noire  
Reine  
Vampire  
Vigilance  
Edhel
Reine Elfe  
Elannore
Complainte de Nimrodel
Endoriël
A Shadow of the Past
Femme au dragon
Isil de Nacre
Kulgan et Fantus
Gaiaaa
Démone  
Magrat  
Mélusine
Kendra
Eärendil  
Poèmes Arthuriens  
Miriamélé
Evidence
Narwa Roquen
Retour à Chiswarta
Necsipaal
Daeron
Reya
Vanité
Shadow Fae
La tisseuse
Zell
Demi-elfe  
callia
Toi et Moi  
ze-poete
Aspiration Tolkienienne  

Page 1 - Page 2 - Page 3

signifie que la participation est un Texte.
signifie que la participation contient un Dessin.


2 Commentaires :

Estellanara Ecrire à Estellanara 
le 01-06-2007 à 12h23
Ce matin aux couleurs de l’été indien
Le thème est classique mais les mots sont bien choisis. Dommage que la rythmique irrégulière gâche quelque peu ces jolis vers. Un poète à suivre…
Netra Ecrire à Netra 
le 12-04-2007 à 15h40
Pas mal du tout ^^
Les mots sont jolis, bien choisis et ça chante. Le manque de rythme est sans doute volontaire et, vu le propos, ne défigure pas le poème. La strophe unique, quoique massive, se comprend de même et la chute des deux derniers vers et interressante (quoique le jour où l'on apprendra la vie à l'école, appelez-moi je veux voir ça ^^ ) Je regrette qu'elle ne soit justement pas davantage marquée, soit pa...

Voir la suite de ce commentaire



Ajouter un commentaire

Pseudo
Mail
Titre ou commentaire concis
Commentaire détaillé
(Optionnel)





Retour a l'index Librerie


Page générée en 62 ms - 250 connectés dont 2 robots
2000-2020 © Cercledefaeries