Version HTML ?

2. Nouveaux éléments

La porte du bureau s'ouvrit avec grand fracas. Scytale qui étudiait sereinement les rapports alarmants concernant les frasques de 4202B sursauta et manqua tomber de son énorme fauteuil en cuir de Nazgul. Ses yeux se posèrent sur un homme au visage émacié, à la chevelure en désordre, aux yeux fatigués et à la langue pendante et aussi sèche que la planète Arrakis avant l'avènement de Paul Atréides. Il avait les mains liées par de lourdes chaînes, et ses habits n'étaient plus qu'un infâme amas de lambeaux crasseux.

- Scytale... lâcha l'inconnu en un souffle.

- Mais qui êtes-vous ? s'indigna le maître des lieux. Comment êtes-vous arrivé jusqu'ici ? Où sont les gardes ?

Malgré son état de décrépitude, l'homme se permit un sourire. " L'esprit... L'esprit est facilement contrôlable. Et je n'avais pas le temps de me faire reconnaître.

- Lo... Lomega ? se risqua à demander Scytale.

- Lui-même.

- Par tous les Anciens ! Mais que t'est-il arrivé ? ! Voilà des jours que nous te cherchons ! Ta présence se fait si rare ! Tes quelques messages étaient si étranges sur le forum... laisse-moi t'aider.

Scytale s'approcha de Lomega, et l'aida à s'asseoir sur un fauteuil à suspenseur. Il était horrifié par l'aspect cadavérique de cet être si massif d'habitude. Mais il reprit son calme intérieur et ne fit rien paraître de ses émotions. Trois respirations plus tard, il finit par dire :

- Je vais demander des soigneurs sur-le-champ !

- Oui et appelle un Nain pour qu'il m'enlève ces horribles chaînes. Elles sont aussi lourdes que l'air du Mordor ! ajouta Lomega dans un sourire sarcastique. Donne-moi donc à boire et je t'expliquerai mon état de délabrement. Je me suis fait peur tout seul en me voyant dans le reflet d'une vitre.

Quelques instants plus tard, Estellanara entra en compagnie d'un Nain affublé d'énormes lunettes de soudeur et d'un chalumeau deux fois plus gros que lui. La guérisseuse ferma la porte et s'approcha de Lomega. Elle sortit de son sac, diverses décoctions aux substances connues d'elle seule et les lui fit boire. Elle ausculta ses yeux et fit la grimace.

- Manque de sommeil... dit-elle simplement. Fatigue extrême. Croquez cette pilule.

Lomega s'exécuta, et quelques secondes plus tard, ses épaules se redressèrent, ses joues reprirent des couleurs et les cernes de ses yeux disparurent presque totalement.

- Je crois que ça suffira pour aujourd'hui, conclut Estellanara. Mais ne faites pas d'effort pendant quelque temps, et vous serez frais comme un gardon pour les fêtes de Noël.

La soigneuse repartit en saluant Scytale d'un hochement de tête, et le Nain s'approcha de Lomega.

- Pas la peine d'utiliser votre instrument de torture, fit remarquer celui-ci en désignant l'énorme chalumeau. Vous allez incendier le FBI que vous n'aurez pas fait fondre ses chaînes.

Le Nain grommela, et entreprit de crocheter les menottes. Après un bon quart d'heure, Lomega était enfin libre. Le Nain quitta la pièce à son tour en maudissant la moquerie de l'Homme.

- Vas-tu enfin me dire ce qui t'est arrivé ? s'impatienta Scytale tandis que la porte se refermait en claquant.

- Telglin m'avait invité chez lui pour que nous discutions de quelque affaire concernant le silence d'Alia. C'est alors qu'il m'a fait manger des fraises Tagada, et j'ai perdu connaissance. Je me suis retrouvé dans une petite salle sombre, humide et froide comme la mort. D'abord j'ai longtemps pensé qu'il nous avait trahis. Mais en essayant de lui parler, je me suis aperçu qu'il avait perdu l'esprit. C'est comme si, à l'instar d'un Sméagol, il avait une autre entité en lui. Il y a quelqu'un de très puissant derrière toute cette machination. Et Telglin en est tout comme nous la victime.

- Comment as-tu fait pour t'enfuir ?

- Ca n'a pas été simple de dominer l'esprit de Telglin. Le pouvoir qui l'a ensorcelé est très puissant. Finalement il a accepté mes ordres et il m'a ouvert. J'ai couru le plus vite possible pour fuir avant que Telglin - du moins l'Entité qui est en lui - ne se rende compte de ce qu'il avait fait. Dans la panique, je ne sais pas trop où je me trouvais. Tout ce que je peux dire c'est que c'est dans le secteur H207P.

Scytale parcourut nerveusement la pièce, et s'assit sur le coin de son imposant bureau. " Nous sommes en pleine crise alors. Dire que j'ai envoyé Sugirva et Zogrot à la poursuite de Telglin... Miséricorde.

- Contacte-les et dis-leur de revenir, dit Lomega qui peu à peu reprenait toutes ses forces, tant mentales que physiques. Ils n'ont aucune chance. Leurs muscles ne leur seront d'aucune aide. Il faut juste retrouver la cachette de Telglin et l'espionner pour connaître l'identité de notre ennemi. S'il daigne se montrer...

Un silence inquiétant s'insinua dans la pièce.

- Oh ! J'oubliais ! s'écria Lomega. Dans les autres cellules, j'ai entendu Alia et Zepoete. Pour ce dernier... je... Son état est critique.

Soudain le grille-pain, dernier modèle de la planète Ix, qui se trouvait non loin du séant de Scytale, se mit à grésiller et explosa en échappant une épaisse fumée blanche.

- Désolé, intervint z653z. Dès que je suis énervé, je provoque des surtensions dans les appareils. Une fois je me souviens avoir privé toute une cité d'électricité en ayant lâché mes nerfs dans une centrale électrique.

Scytale observa le grille-pain sans rien dire, d'un air bougon.

- Alors que faisons-nous ? demanda z653z, pour changer de sujet et ainsi peut-être éviter un blâme.

Le maître des lieux se leva, alla s'asseoir sur son fauteuil en cuir de Nazgul, posa ses coudes sur la table et croisa ses mains. " Rappelons Zogrot et Sugirva, en espérant qu'il ne sera pas trop tard. Ma précipitation était malvenue.

- Mieux vaut un excès de prudence qu'un excès d'assurance, récita pensivement Lomega. Scyt' mon ami, prépare une réunion afin que nous reparlions de tout ceci plus calmement. J'aimerais revoir ce vieux Fladnag d'ailleurs.

Lomega se leva, salua solennellement Scytale et z653z, confortablement installé dans le fil du grille-pain fumant. Assurément le Courant Electrique devait se prélasser dans la chaleur circulant dans le fil. A cette pensée Lomega eut un sourire.

- Ne vous inquiétez pas mes amis, nous sommes du bon côté et nous ne pouvons que gagner, conclut-il gaiement. Après tout, ici le destin ne nous guide pas. Il n'a aucune influence sur nous. Nous créons nous-même notre avenir. Il suffit simplement de réfléchir à la situation et de choisir la bonne solution !

Ecrire à Lomega
© Lomega, Mardi 18 Décembre 2001. 16H28 V.O.



Publication : Inconnue
Dernière modification : 07 November 2006


Noter cette page : Vous devez vous identifier pour utiliser le système de notation
Scytale
1. Ouverture du dossier
Lomega
2. Nouveaux éléments
Onirian
3. L'histoire se précise
Lomega
4. La mission
Scytale
5. Un léger contretemps
Telglin
6. Intermède
Lomega
7. L'antre de la folie
8. Révélations
Onirian
9. Face-à-face
Scytale
10. Quelques instants plus tard
Onirian
11. Projection mentale
Telglin
12. A propos du scénario
Scytale
13. Nouvel objectif
Lomega
14. Conspiration
Scytale
15. La bataille
Telglin
16. Nous interrompons nos programmes
Scytale
17. Bas les masques
18. La lutte
Lomega
19. L'Intrus
Estellanara
20. Préparatifs pour l'assaut final
Onirian
21. Folle course sur les quais
Estellanara et Zogrot
22. En route pour l'assaut final
Onirian
23. Sombre fiasco
Lomega
24. La révélation finale
DISTRIBUTION
Tout le dossier sur une seule page (180Ko)




Aucun Commentaire



Ajouter un commentaire

Pseudo
Mail
Titre ou commentaire concis
Commentaire détaillé
(Optionnel)





Retour a l'index Librerie


Page générée en 153 ms - 396 connectés dont 2 robots
2000-2018 © Cercledefaeries