Version HTML ?

18. La lutte

Les préparatifs furent faits avec la précision et la technicité sans faille d'une grande et ancestrale organisation, et MithrandiL, qui avait perdu à la courte Papaye, fut envoyé en mission de reconnaissance suicide.

Il revint le lendemain, deux fraises Tsoin tsoin plantées dans le dos que personne ne remarqua et fit son rapport à l'ultime assemblée pré-assaut :

- La cible est bien à l'entrepôt maritime messieurs, je l'ai trouvée complètement bourrée dans un sauna, avec une prostituée, ainsi que onze mineurs, et deux évadés de prison, trois kilos de cocaïne, douze mitraillettes de contrebande et le tout dans un appartement payé à même les fonds publics, dans le quartier le plus cher, propriété de la mafia, des nazis, et des terroristes, dans l'exercice de ses fonctions, stationnée en zone interdite à cinq reprises. Il a l'air aussi possédé que moi, euh... Je veux dire : il a l'air totalement possédé.

Scytale le remercia, le congédia poliment et reprit avec application :

- Messieurs Dames, Elfes, Orc, Minotaure et Courant Electrique, l'attaque finale est maintenue pour ce soir sans faute. Je ne pense pas que nous ayons affaire à un simple possédé mais à l'Entité elle-même cette fois.

- Alors Yasbane est vraiment un génie du mal ? demanda Onirian, visiblement incrédule.

- Je le crains... Souvenez-vous de la lettre anonyme signée, appuya Menelon, du haut de sa chaise rehaussante.

Quelques regards pathétiques furent échangés, des mots d'encouragements plus angoissants qu'autre chose, quelques grigris Orc et le grand-conseil du Faeries Bureau of Investigation se dispersa en attendant l'heure fatidique.

Arrivés à l'entrepôt, l'assaut fut fulgurant et d'une rare inefficacité ; les coups répétés dans une porte plus blindée que prévu ayant eu dix fois le temps de donner l'alerte.

Mais ce ne fut qu'un Yasbane sans arme personnelle qui vint leur ouvrir, en peignoir, les yeux hagards, visiblement passablement explosé au Kir royal.

- C'est quoi ce bordel ? lança-t-il en contemplant ce qui aurait éventuellement pu passer pour un commando, une nuit sans lune, dans le brouillard, à travers un épais mur de briques.

- Nous sommes venus te faire répondre de tes crimes ! plasmodia Menelon avec une emphase qui lui fit vibrer les pépins.

- Ah ouais... Tu veux me faire souffler dans le ballon ou tu préfères la prise de sang ? répondit l'autre avec une haleine qui en disait long sur son début de soirée.

Dans le salon, la prostituée, les onze mineurs et les deux repris de justice attendaient en maugréant. Menelon reprit un peu son sang froid et annonça avec une voix qu'il ne réussit qu'en partie à rendre inquiétante :

- Nous savons que tu es l'Entité, Yasbane. Rends-toi ou meurs sur-le-champ !

- Mais oui, bien sûr, je suis une entité... houuuhou ! Je hante les entrepôts. Tu n'as rien trouvé de mieux ?

- Tu avoues crapule ! répliqua Menelon.

- Mais oui, j'ai toujours voulu dominer le monde et écraser les faibles. Chouette passe-temps non ?

D'un geste du Melon, Zogrot et Sugirva furent sur lui, toutes lames dehors, ne lui laissant aucune chance. L'acier teinta et le sang gicla abondamment.

- Victoire ! beugla le Minotaure.

- Murder, death, kill kill ! renchérit l'Orc.

Mais quelque chose clochait...

- Attendez ! cria Scytale. Il était en mode second degré...

- Oh mon dieu ! se lamenta Galadriel. Est-ce qu'il est...

- Oui, il en a un, répondit Sugirva qui avait une réplique d'avance.

- Non... Je veux dire...

- Tout va bien, la rassura Onirian, il a un pouls.

- Il lui faut un massage cardiaque, ordonna Menelon. Zogrot...

- Zog zog, j'y vais... Respire vieux humpf ! humpf ! Respire... RESPIRE !

- C'est normal ce craquement ? hasarda Lomega.

Une petite voix se fit alors entendre.

- Salut tous, je suis le Gluon de la côte de Yasbane qui vient de lui rentrer dans le poumon, c'est plutôt sérieux, il lui faut un électrochoc.

- Contre une hémorragie interne ? réagit Estellanara.

- 'pas le moment de finasser, coupa Menelon. z653z, au boulot !

La décharge fit sursauter le corps et une infâme odeur de cochon grillé se répandit dans la pièce.

- Je crois que tu l'as achevé Z... murmura Lomega.

- Des suggestions ? demanda le Melon.

Fladnag ouvrit son grimoire et suggéra :

- Je peux voir si j'ai des sorts de nécromancie...

- Pas de cadavre à ma table, trouvez autre chose, objecta Scytale avec humeur.

- Je vais l'embrasser pour le réveiller, proposa Galadriel.

Lomega s'interposa :

- Et puis quoi encore, c'est une nouvelle tout public.

- Il respire ! s'écria Onirian.

- Le malheureux, il grelotte... souffla Estellanara.

- Tiens, prends mes poils, dit Sugirva en entreprenant de le recouvrir de fourrure.

Mais Menelon n'avait pas encore son compte de cadavres :

- Bon, il est sauvé, mais qui est l'Entité alors, puisqu'elle a été assez maligne pour nous faire accuser ce crétin de Yasbane ?

- Ne sois pas trop dur avec lui, relativisa Scytale. Il n'a fait que se faire un peu de fric avec des trafiquants russes en faisant passer des fraises Tagada en contrebande. Il est évident que ce n'est pas lui qui les modifiait génétiquement.

Lomega sourit, mais ne fit aucun commentaire.

- Nous n'avons plus aucune piste, se lamenta Fladnag, toujours aussi optimiste. Quant à ZePoete et Alia, ils sont sans doute perdus à jamais, saturés d'épice et de bonbons...

- Ben non, pourquoi dites-vous ça ? intervint Nahril qui venait de rejoindre le groupe. Ils sont simplement enfermés dans le bureau de Lomega, je les ai vus la semaine dernière en cherchant des documents compromettants.

- Hein ? Mais tu... tu... tu... " D'un geste, Menelon le livra à la hache de Zogrot et reprit son calme.

Tous les regards étaient désormais dirigés vers Lomega, toujours impassible. Ce dernier prit enfin la parole :

- Il fallait bien que ça arrive, lança-t-il avec un sourire moqueur. Mais je me suis bien amusé avec vous, bande d'abrutis. " Et en disant cela, Lomega-le-Méchant laissa s'échapper un long rire sardonique, caressa le superbe anneau qui lui pendait au cou et disparut.

********

Le conseil qui eut lieu ce soir-là fut le plus tendu depuis bien longtemps.

- Lomega n'est qu'une victime de plus, affirmait Onirian. Je l'ai senti se faire prendre par ses cauchemars lorsque j'étais possédé à mon tour. Il les a subis autant que nous.

- Et que fais-tu de cet Anneau Unique ? C'est le signe de sa corruption, rétorqua Galadriel.

- Toi aussi tu en as un et on ne te fait pas de remarques désobligeantes, glissa Scytale.

Le gluon de la côte de Yasbane qui lui rentrait dans le poumon, intervint à son tour. ( il avait insisté pour prendre part à la réunion, aussi le corps du blessé traînait-il négligemment au milieu de la table )

- Laissez tomber cette babiole, il l'a ramassée dans un vieux cratère en Mordor, ça ne vaut pas grand-chose, mais il y tient beaucoup.

Fladnag s'agita sur sa chaise :

- On est pas plus avancé...

Ecrire à Scytale
© Scytale, Samedi 12 Janvier 2002. 10H39 V.O.



Publication : Inconnue
Dernière modification : 07 November 2006


Noter cette page : Vous devez vous identifier pour utiliser le système de notation
Scytale
1. Ouverture du dossier
Lomega
2. Nouveaux éléments
Onirian
3. L'histoire se précise
Lomega
4. La mission
Scytale
5. Un léger contretemps
Telglin
6. Intermède
Lomega
7. L'antre de la folie
8. Révélations
Onirian
9. Face-à-face
Scytale
10. Quelques instants plus tard
Onirian
11. Projection mentale
Telglin
12. A propos du scénario
Scytale
13. Nouvel objectif
Lomega
14. Conspiration
Scytale
15. La bataille
Telglin
16. Nous interrompons nos programmes
Scytale
17. Bas les masques
18. La lutte
Lomega
19. L'Intrus
Estellanara
20. Préparatifs pour l'assaut final
Onirian
21. Folle course sur les quais
Estellanara et Zogrot
22. En route pour l'assaut final
Onirian
23. Sombre fiasco
Lomega
24. La révélation finale
DISTRIBUTION
Tout le dossier sur une seule page (180Ko)




Aucun Commentaire



Ajouter un commentaire

Pseudo
Mail
Titre ou commentaire concis
Commentaire détaillé
(Optionnel)





Retour a l'index Librerie


Page générée en 66 ms - 410 connectés dont 2 robots
2000-2018 © Cercledefaeries