Version HTML ?

10. Quelques instants plus tard

Quand Scytale retrouva ses esprits ou du moins ce qu'il en restait, il était emprisonné dans un gigantesque entrepôt rempli de fraises Tagada. Il secoua la tête, miaula, remit sa montre à l'heure et entreprit une rapide inspection des lieux. Il n'y avait pas grand-chose à en dire, si ce n'est les tonnes de sucreries rouge vif entassées dans de gigantesques containers de cuivre antiradiation. En tendant l'oreille, il perçut des voix dont l'accent ne laissait aucun doute sur l'origine... Cet endroit était donc le point névralgique d'un trafic de fraises Tagada russes génétiquement modifiées ! Scytale devait coûte que coûte avertir les autres des desseins machiavéliques de l'Entité.

Tendant l'épaule en guise de bélier, il se ménagea quelques mètres d'élan et, d'un geste souple et puissant, s'élança pour défoncer une porte ouverte. Celle-ci opposa forcément beaucoup moins de résistance que prévu, et le malheureux finit sa course, assommé dans le mur d'en face et maudissant la fourberie de ses ravisseurs.

********

Une fois Galadriel maîtrisée à grands coups de hache Orc +3, le comité d'urgence entreprit de faire l'inventaire des pertes. Lomega avait fui comme un dément, Scytale avait été enlevé par l'association étonnante d'un câble d'aspirateur et d'un lave-vaisselle, sûrement commandés par z653z qui ne répondait pas non plus à l'appel.

********

Menelon fixa Galadriel avec une moue toujours aussi indéfinissable - le visage d'un melon n'étant pas particulièrement expressif - et se tourna vers Fladnag :

- Je comprends maintenant pourquoi tu étais si retourné ce matin grand chef ! Tu savais pour la possession de Galadriel, mais tu n'en as rien dit. Sugirva, Zogrot, fusillez-le !

L'Orc sourit de toutes ses dents pourries et balança une bonne salve de hachettes de guerre. Fort heureusement, un cascadeur se jeta dans la pièce à ce moment-là et s'interposa pour sauver le vieux mage.

- Tu aimes à ce point tuer Zogrot ?! s'écria Onirian dans un soudain accès de mélodramatisme.

- Oh oui ! répliqua celui-là dont la syntaxe s'enrichissait de jour en jour. Parfois, cela me rend si euphorique que je suis comme sur un nuage, et les rires jaillissent de ma gorge comme une fontaine gazouillante au grand soleil.

Le maître des lieux n'essaya pas d'en savoir plus sur la psychologie des peuples sous-terrain et reprit avec sérieux, plagiant une expression fétiche de Scytale :

- Mes amis, la situation part vraiment en...

- Misérables larves ! intervint une Galadriel fermement enchaînée, mais dont le bâillon venait de lâcher. Vous avez peut-être capturé cette hôtesse, mais jamais vous ne trouverez l'entrepôt 125N dans lequel je stocke mes fraises Tagada mutantes... Niaaaahahahark !

- En effet, lâcha Fladnag, nous sommes perdus.

- Cela ne te sauvera pas vieux fou, lança le Melon en roulant jusqu'au fauteuil central qu'il ne réussit bien sûr pas à atteindre. Pourquoi ne pas nous avoir fait part de la trahison de Dame Galadriel ?

- Je ne dirais pas trahison mais possession, rectifia le vieux Mage.

- 'pas le moment de jouer avec mes nerfs vieux fou ! J'ai la tête comme une pastèque ce soir. Réponds à la question ou tu seras fusillé, hurla-t-il à voix basse.

- Je connais les méthodes... radicales de Scytale, et je n'avais pas envie qu'il décide de stériliser les bois de Lorien de l'improbable présence de l'Entité à coups de Napalm.

- " Radicales ", " radicales "... Pourquoi pas brutales tant que tu y es ? Sache que je ne prendrai aucun plaisir à bombarder la Lorien ce soir même, mais puisque c'est mon devoir...

- Alors c'est l'adieu à la Forêt Dorée ? murmura tristement Fladnag.

- Mais pourquoi pas la Montagne du Destin ? hasarda bêtement Onirian qui avait toujours trois concours d'avance.

- Mais bien sûr ! s'écria Sugirva dans un éclair de génie aussi fulgurant qu'inattendu, compte tenu de sa masse cérébrale de bovidé. La montagne, l'entrepôt 125N des quais de Faeries City ! C'est sûrement là qu'à lieu le trafic de fraises Tagada et qu'ils retiennent Scytale !

- Attention, suggéra Menelon. Désormais, dans un souci de confidentialité, nous ne dirons plus " Tagada " mais " Tsoin tsoin ". Vous êtes bien d'accord ?

- Parfaitement, les pressa Fladnag, mais il faut libérer Scytale. Qui sait ce qu'il peut advenir de lui, seul dans un entrepôt de fraises Tsoin tsoin ?

Ecrire à Scytale
© Scytale, Jeudi 20 Décembre 2001. 20H37 V.O.



Publication : Inconnue
Dernière modification : 07 November 2006


Noter cette page : Vous devez vous identifier pour utiliser le système de notation
Scytale
1. Ouverture du dossier
Lomega
2. Nouveaux éléments
Onirian
3. L'histoire se précise
Lomega
4. La mission
Scytale
5. Un léger contretemps
Telglin
6. Intermède
Lomega
7. L'antre de la folie
8. Révélations
Onirian
9. Face-à-face
Scytale
10. Quelques instants plus tard
Onirian
11. Projection mentale
Telglin
12. A propos du scénario
Scytale
13. Nouvel objectif
Lomega
14. Conspiration
Scytale
15. La bataille
Telglin
16. Nous interrompons nos programmes
Scytale
17. Bas les masques
18. La lutte
Lomega
19. L'Intrus
Estellanara
20. Préparatifs pour l'assaut final
Onirian
21. Folle course sur les quais
Estellanara et Zogrot
22. En route pour l'assaut final
Onirian
23. Sombre fiasco
Lomega
24. La révélation finale
DISTRIBUTION
Tout le dossier sur une seule page (180Ko)




Aucun Commentaire



Ajouter un commentaire

Pseudo
Mail
Titre ou commentaire concis
Commentaire détaillé
(Optionnel)





Retour a l'index Librerie


Page générée en 95 ms - 159 connectés dont 1 robot
2000-2018 © Cercledefaeries