Version HTML ?

Discussion avec J. Vjonwaë, surfer

Ce que j'aime bien chez les elfes, c'est qu'ils sont cools. Je veux dire vraiment cools. Je veux dire que si les elfes avaient vécu prés de la mer, ils auraient inventé le surf tu vois. Bon, ok, ils ont vécu prés de la mer, et ils ont pas inventé le surf, mais c'est parce qu'ils avaient le feeling de l'océan tu vois. Ils ont plongé dans la mer, comme un retour aux sources quoi. Bon, ok, ils sont pas venus de la mer, mais ce qui est important, c'est qu'ils avaient un karma super positif man.

Quand ils ont plongé dans cette mer gigantesque, ils ont mêlé leur esprit aux vagues, ils ont fait un avec le varech quoi. Ils ont tripé avec les dauphins, et ils ont compris le vrai sens de l'eau mec. Ouais, tu vois ces vagues, c'est un message de l'infini mec, elles partent de nulle part, qu'est-ce qu'on en sait s'il y a quelque chose derrière ce désert d'eau salée ? Tu y es allé toi ? Moi non plus, mais un jour j'aurai fini mon radeau, et je partirai explorer l'horizon, comme ils ont fait avec les grands fonds. Peut être que je reviendrai, peut être pas, mais c'est pas ça qui est important, ce qui est important, c'est d'avoir le feeling de la vague, de comprendre pourquoi elle te porte. Elle te porte que si elle le désire, elle sait où elle veut t'amener, et si tu luttes contre elle, c'est au fond qu'elle va t'amener, tu vois ?

Bilbo et Gandalf, ils ont accepté les soins des vagues, ils ont écouté le vent dans leurs cheveux. Ce que je veux dire, c'est que Bilbo, il a senti la parole du vent sur le poil de ses pieds, et cette voix, elle lui disait "Je t'accueille, j'accepte de t'amener à l'Ouest, par-delà l'horizon" Et là-bas, tout là-bas, ils ont retrouvé les elfes, les vrais, les purs, ceux qui ont pas renié leur nature, ceux qui savent rester des heures à observer la mer, et à comprendre ce qu'elle leur dit. Parce que les elfes, ils sont cools, je veux dire, tu vas chez eux, et t'as pas l'impression d'abuser, c'est sans problème qu'ils partageront leur repas avec toi, parce qu'ils aiment les voyageurs, c'est dans leur essence d'apprécier ce qui suit le fil de son trip. Tu peux appeler ça le destin si tu veux, moi j'appelle ça suivre le fil d'argent que la nature a tissé entre ta naissance et ta mort. Tu peux lutter contre lui, et finir sur un récif, ou tu peux l'écouter, et arriver au-delà de l'océan, à l'Ouest.

Ecrire à Yasbane
© Yasbane



Publication : Inconnue
Dernière modification : 08 April 2007


Noter cette page : Vous devez vous identifier pour utiliser le système de notation
Page 1 - Page 2 - Page 3
Aredhel
L’Oiseau de feu  
Bluelantern
Lutins à la lanterne bleue  
Clémence
Le Lutin au Grelot  
Didier
Coalescence  
Elemmirë
Ange sixième  
L'attente illustré par un poème de Narwa Roquen  
Eroël
La double vie de Roland  
Le treizième tableau  
Les songes de Peiral  
Estellanara
Bébé dragon  
Jézabel  
Le sourire  
Mignonne, allons voir si la rose...  
Fladnag
Blue Moon illustré par Lindorië  
Lindorië
L'elfe au dragon  
La Gardienne du temps  
La dresseuse  
La passe maléfique
Lutine
La Gardienne de la Nuit  
Maedhros
Le royaume des cieux
Maedhros
Les Cheminées des Fées  
Revoir
Maeglin
Chevelure Ondine
Gabrielle
Petite Elfe  
Prélude au bonheur  
Miriamélé
Je rêve de me réveiller un jour  
Neimad
Le Tisseur De Vie  
Netra
Par-delà la Mer de l’Est  
XII  
Netra et Reya
Jouet de Venise  
Nounou Ogg
Elisandre illustré par Lindorië  
Re-naissance
Roger Luc Mary
Le fantôme impitoyable
Stéphane Méliade
La nuit des noyaux profonds  
Yasbane
Discussion avec J. Vjonwaë
L'avis du docteur Morris Bann
Rapport
gawen
La Tisserande  
Le Barde-Artisan  

Page 1 - Page 2 - Page 3

signifie que la participation est un Texte.
signifie que la participation contient un Dessin.


Aucun Commentaire



Ajouter un commentaire

Pseudo
Mail
Titre ou commentaire concis
Commentaire détaillé
(Optionnel)





Retour a l'index Librerie


Page générée en 79 ms - 544 connectés dont 4 robots
2000-2017 © Cercledefaeries