Version HTML ?

Papillon noir

Lorsque la grande porte s’est ouverte
Dans une tristesse illuminée de petites lucioles
Et ce fut mon âme, dans sa petitesse, qui prit feu, telle l’allumette
Pourtant, toujours mon coeur restera hanté par ces bestioles.

Vole, papillon noir, vole
Quitte ton foyer, quitte ton sol
Car c’est là que ton coeur s’est assombri.

Toute la vie, j’ai senti cette cage peser sur mes épaules
Son joug, brutalement froid et
Le mal qu’elle me faisait, froides étaient les chaînes qui retenaient mon corps gelé
Depuis, j’ai brisé mes chaînes, je ne pleure plus comme le saule.

Je suis papillon noir, autrefois séquestré
Rêves amputés, ailes brûlées
Libre et enfin, je peux voler.

Ecrire à Papillon Noir
© Papillon Noir



Publication : 12 August 2006
Dernière modification : 07 November 2006


Noter cette page : Vous devez vous identifier pour utiliser le système de notation
Page 1 - Page 2 - Page 3
Aredhel
L’Oiseau de feu  
Bluelantern
Lutins à la lanterne bleue  
Clémence
Le Lutin au Grelot  
Didier
Coalescence  
Elemmirë
Ange sixième  
L'attente illustré par un poème de Narwa Roquen  
Eroël
La double vie de Roland  
Le treizième tableau  
Les songes de Peiral  
Estellanara
Bébé dragon  
Jézabel  
Le sourire  
Mignonne, allons voir si la rose...  
Fladnag
Blue Moon illustré par Lindorië  
Lindorië
L'elfe au dragon  
La Gardienne du temps  
La dresseuse  
La passe maléfique
Lutine
La Gardienne de la Nuit  
Maedhros
Le royaume des cieux
Maedhros
Les Cheminées des Fées  
Revoir
Maeglin
Chevelure Ondine
Gabrielle
Petite Elfe  
Prélude au bonheur  
Miriamélé
Je rêve de me réveiller un jour  
Neimad
Le Tisseur De Vie  
Netra
Par-delà la Mer de l’Est  
XII  
Netra et Reya
Jouet de Venise  
Nounou Ogg
Elisandre illustré par Lindorië  
Re-naissance
Roger Luc Mary
Le fantôme impitoyable
Stéphane Méliade
La nuit des noyaux profonds  
Yasbane
Discussion avec J. Vjonwaë
L'avis du docteur Morris Bann
Rapport
gawen
La Tisserande  
Le Barde-Artisan  

Page 1 - Page 2 - Page 3

signifie que la participation est un Texte.
signifie que la participation contient un Dessin.


2 Commentaires :

Estellanara Ecrire à Estellanara 
le 25-08-2006 à 14h55
Noire bestiole
Le rythme du début est chaotique, sans régularité ni de versification ni de rimes. Le « et » de « et ce fut mon âme » est de trop, à mon avis. Il introduit une cassure dans la phrase La concordance des temps est mise à rude épreuve avec l’alternance de « s’est ouverte » et de « prit feu ». Le mot « allumette » m’a paru incongru. Je me serais d’avantage attendue à « torche ». De même, le mot « best...

Voir la suite de ce commentaire

Netra Ecrire à Netra 
le 18-08-2006 à 18h07
Très très léger
... et très très sombre. Bienvenue, Papillon Noir, et puisses-tu continuer de voler ainsi longtemps !!!


Ajouter un commentaire

Pseudo
Mail
Titre ou commentaire concis
Commentaire détaillé
(Optionnel)





Retour a l'index Librerie


Page générée en 71 ms - 358 connectés dont 2 robots
2000-2017 © Cercledefaeries