Version HTML ?

Le Récit des Jours

- Attendez, je ne suis pas sûr de suivre : Flint n'est pas le fils de la duchesse et du duc de Flint, comme tout bon Flint qui se respecte ? ironisa Kaorn.
- C'est à moi de répondre, dit le roi. C'est une histoire qui remonte à ma prime jeunesse. J'étais alors au service de l'ancien duc de Flint, et je ne connaissais ma future femme que de nom. Le vieux Flint ne pouvait pas avoir d'enfant. Le duché était encore agité, et l'absence d'héritier faisait peser sur son avenir une menace de troubles. Pour maintenir le siège ducal dans la famille et éviter tous désordres, le vieux Flint a fait appel à son plus fidèle serviteur pour mettre sa femme enceinte. J'étais jeune à l'époque, et pas vraiment mécontent de rendre un tel service d'autant que la duchesse était une femme très belle. Je connaissais déjà Vildya à l'époque. Elle a utilisé des artifices pour tromper l'épouse du duc. Tout a très bien marché, et nous n'étions que trois a être au courant de cette histoire. La maladie a emporté le vieux Flint un an plus tard à peine, sans qu'il ait divulgué son secret. Pour ma part je n'ai parlé de cette histoire qu'à ma femme, la défunte reine, au cours d'une nuit où nous nous sommes tout révélé de nos passés respectifs. Et je doute que Vildya en ait parlé à quiconque.
- Comment le jeune Flint serait-il alors au courant ? demanda Odion.
- C'est un mystère, soupira Cilling. Et un mystère qui risque de nous poser un sérieux problème. Mais nous n'avons fait que conjecturer ; peut-être qu'après tout Flint n'a rien prévu du tout, et qu'il est seulement pressé d'en découdre avec les tribus de l'est.
- J'en doute fort, se rembrunit le roi. Il y a trop de concours de circonstances. Kaorn ! Trouvez moi Lucain rapidement. Odion ! Vous partez dès aujourd'hui pour le Sordor, et tâchez de convaincre le Prince des Sables de nous prêter des troupes. Cilling ! Arrangez-vous pour que les préparatifs de défense soient achevés dès demain soir. Vildya ! Vous vous rendez de suite dans les Hautes Terres, histoire de rappeler aux Gnauplim le pacte qui les unit à Ambrelune. Quant à toi, Cymbeline, tu restes avec Darlin à l'intérieur du château. Vous aurez tous deux à montrer de quoi vous êtes capables une hallebarde à la main d'ici quelques jours. Le Conseil Restreint est terminé."




Publication : Inconnue
Dernière modification : 07 November 2006


Noter cette page : Vous devez vous identifier pour utiliser le système de notation
Prologue
Les Premières Lueurs de l'Aube
1er Chapitre
Le Conseil Restreint
Partie 2
Partie 3
Partie 4
Partie 5
Partie 6
Partie 7
Partie 8
Partie 9
2nd Chapitre
La Chute de Fortcarré
Partie 2
Partie 3
Partie 4
Partie 5
Partie 6
2nd Chapitre
Partie 7
3ème Chapitre
Les Trois Fuyards
Partie 2
Partie 3
Partie 4
Partie 5
Partie 6
Partie 7
Partie 8
4ème Chapitre
A Travers les Hautes Terres
Partie 2
Partie 3
Partie 4
Partie 5
Partie 6
Partie 7




Aucun Commentaire



Ajouter un commentaire

Pseudo
Mail
Titre ou commentaire concis
Commentaire détaillé
(Optionnel)





Retour a l'index Librerie


Page générée en 53 ms - 160 connectés dont 3 robots
2000-2017 © Cercledefaeries